Nice : Non, l’extension de l’aéroport n’est pas remise en cause par une décision de la BEI

PROJET Plusieurs associations écologistes se félicitent sur Twitter qu’un prêt non accordé pourrait entraîner l’arrêt du projet

Fabien Binacchi
— 
L'aéroport de Nice
L'aéroport de Nice — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • Des écologistes se félicitent que la Banque européenne d’investissement n’accorde pas de prêt à la société Aéroports de la Côte d’Azur (SACA) pour l’agrandissement de son terminal 2.
  • Il s’agit d’une information ancienne qui ne remet pas en cause le projet, assure l’aéroport.

« La BEI annule ses prêts pour le projet d’extension de l’aéroport de Nice. » « Bingo ! Belle victoire… » Ce jeudi, plusieurs associations écologistes se félicitent sur Twitter de la décision de la Banque européenne d’investissement de « ne pas accorder de prêt » à la société  Aéroports de la Côte d’Azur (SACA) pour l’agrandissement de son terminal 2. Une nouvelle également saluée par les élus EELV de la ville et de la métropole : « Maintenant, en toute logique, le projet d’extension devrait être arrêté ».

Le tweet de Juliette Chesnel-Le Roux, élue écologiste à Nice
Le tweet de Juliette Chesnel-Le Roux, élue écologiste à Nice - Capture d'écran Twitter

Sauf qu’il s’agit d’une décision ancienne, « prise en concertation avec le promoteur », selon la BEI, et qu’elle ne remet « pas du tout en cause » l’agrandissement, assure l’aéroport.

Le projet ajourné mais pas abandonné

Sollicitée par 20 ​Minutes, la BEI indique qu’elle a bien été « interpellée par le réseau Action Climat » sur le sujet « dans un courrier en date du 28 janvier 2021 ». Le président Werner Hoyer a confirmé mercredi à l’ONG « que la BEI ne participerait pas au financement du projet », qui « a fait l’objet d’une instruction par les services de la Banque, préalablement à la pandémie Covid-19 ». Et, précise encore la BEI, « en concertation avec le promoteur, il a néanmoins été décidé de ne pas poursuivre l’instruction ».

« Il s’agit d’une information ancienne, exhumée pour manipuler l’opinion et qui ne remet pas du tout en cause le projet d’agrandissement et de modernisation du terminal 2.3 », a réagi un porte-parole de l’aéroport interrogé par 20 Minutes.

Il y a quelques jours, l’abandon de la construction d’un terminal 4 à Roissy avait déjà donné de l’espoir aux opposants de l’extension de l’aéroport niçois. Le projet prévoit un agrandissement du terminal de 25.211 m2, pour arriver à une surface totale de 97.765 m2. Ajournée du fait de la pandémie, mais pas abandonnée, l’extension devait à l’origine permettre d’accueillir chaque année quatre millions de passagers supplémentaires.