Coronavirus à Nice : Trois activités pour s’aérer malgré les restrictions sanitaires et le couvre-feu

LOISIRS De la zumba sur la colline du château, des visites guidées de la ville à vélo bleu ou un carnaval revisité, voici de quoi profiter de votre temps libre malgré le contexte sanitaire

Elise Martin

— 

Un cours de zumba en haut de la colline du château à Nice.
Un cours de zumba en haut de la colline du château à Nice. — E. Martin / ANP / 20 Minutes
  • Les visites guidées à vélo bleu sont proposées par l’association Vagues de soleils pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine extérieur de la ville de Nice.
  • Des cours de zumba sont proposés le lundi, mercredi et le samedi pendant une heure.
  • Il est aussi possible de s’aérer l’esprit avec l’ambiance du carnaval malgré tout à travers la ville.

Après deux confinements et avec un couvre-feu, toujours en vigueur de 18h à 6h, difficile de trouver du temps pour pratiquer d’autres activités que celles d’aller travailler ou de faire les courses. Pour ceux qui ont atteint leurs limites avec la visioconférence, 20 Minutes propose trois idées pour s’aérer le corps et l’esprit à Nice.

Les visites guidées à vélo bleu pour découvrir « un musée à ciel ouvert »

L’association culturelle Vagues des soleils propose depuis le 20 décembre des visites guidées de la ville à vélo bleu, le dispositif libre-service de Nice. « Notre public habituel n’a pas vraiment suivi la démarche internet et conférence sur Zoom, déclare Olivier Romain, président de l’association. Ce qui leur plaît, ce sont des vrais événements avec du contact ».

L’offre est disponible pour cinq personnes en plus du guide. La sortie de 2h30 est accessible à tous les niveaux. Olivier Romain reprend : « La guide a la volonté de faire participer ses clients, qu’ils ne fassent pas qu’écouter. L’avantage, c’est de pouvoir faire plus de lieux que si on était à pied. Et on découvre autrement le patrimoine qui nous entoure ». D’après le président de l’association, « il y a un vrai regain pour cette activité qui n’avait pas tant fonctionné quand elle a été proposée cet été ». « Les gens ont envie de sortir, de bouger, mais surtout d’être ensemble », ajoute-il. Un pot de l’amitié est toujours prévu à la fin de chaque événement, compris dans le prix de la visite (20 euros).

D’autres sorties sont prévues face à la forte demande de ces visites de « musée à ciel ouvert qu’on ne finit jamais de découvrir », conclut le Niçois.

De la zumba avec point de vue

En haut de la colline du château, les passants qui venaient profiter du point de vue mercredi à 16h30 ont été surpris en entendant les premières notes d’une musique entraînante. Mélanie Lopez, coach sportive à son compte, propose un cours de zumba d’une heure (pour 5 euros) sur ce spot idéal. « On a de l’espace, on peut avoir plus d’un mètre de distance pendant la séance. Ensuite, c’est du bon sens et les responsabilités de chacun », lance-t-elle.

Depuis la fin du deuxième confinement, elle donne des cours de danse trois fois par semaine. « Il y a les habituées, celles que j’avais en cours en club. D’autres voient ce qu’on fait, prennent les informations et nous rejoignent la séance suivante. C’est surtout un prétexte pour se défouler et se retrouver tous ensemble en passant un bon moment tout en pratiquant une activité physique », avoue Mélanie Lopez.

Sybil Metay, une des élèves, confirme : « Je viens depuis Villefranche à vélo avec cinq copines. Heureusement qu’il y a le cours de zumba. Ça faisait un an que je n’avais pas dansé, mais c’est aussi surtout très bon pour le moral. En plus, on a une vue somptueuse ».

Pour tester, réservez votre place grâce à l’application MYS Sessions ou directement en haut de la colline les lundi et mercredi à 16h30 ou le samedi à 10h.

Vivre le carnaval de Nice malgré tout

Si beaucoup d’événements se tiennent en ligne, il est possible de profiter de l’ambiance du carnaval de Nice à travers la ville. À partir du 16 février, une structure sera installée sur la place Masséna. Cette dernière sera aussi à l’honneur le week-end prochain en étant fleurie de mimosas (une tonne de fleurs a été commandée) pour honorer les batailles de fleurs.

Durant les vacances scolaires, du 20 février au 7 mars, la promenade des Anglais présentera une exposition pour valoriser le savoir-faire des carnavaliers en retraçant l’histoire et les traditions du carnaval.

La célèbre incinération de la structure aura lieu le 27 février. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du carnaval.