Méditerranée : Face à une recrudescence des sauvetages, la préfecture maritime appelle à la vigilance

LOISIRS NAUTIQUES Le nombre d’interventions du Crossmed a presque triplé par rapport à l’année dernière

Elise Martin
— 
Illustration du Stand up paddle
Illustration du Stand up paddle — Rafael Ben-Ari/ Cha/NEWSCOM/SIPA
  • Face au nombre important d’opérations réalisées dernièrement, la préfecture maritime de la Méditerranée tient à faire un rappel de la bonne conduite avant toute sortie en mer.
  • Ces chiffres en hausse peuvent s’expliquer par l’impossibilité de se déplacer à l’étranger ou la fermeture des remontées mécaniques en montagne, qui pourraient augmenter l’arrivée des touristes sur la côte durant ces vacances.

Mardi, deux personnes en stand up paddle se sont retrouvées bloquées au large d’ Antibes ( Alpes-Maritimes) dans l’impossibilité de revenir vers la côte et de lutter contre des rafales de vent. Munis de leur téléphone portable, ils ont pu alerter les pompiers qui ont transmis l’appel au Centre régional des opérations de surveillance et de sauvetage en mer Méditerranée (Crossmed). Localisé à 1,8 km, le couple était en hypothermie quand les sauveteurs sont arrivés trente minutes après l’appel, selon les informations de France 3.

Avec ce dernier sauvetage, la préfecture maritime de la Méditerranée indique avoir observé une recrudescence des opérations depuis le début de l’année. « Avec 197 opérations comptabilisées contre 70 en moyenne à cette période les autres années, le nombre a déjà pratiquement triplé ». Elle appelle à la prudence de chacun pour la pratique d’activités en mer.

Des bonnes pratiques à effectuer avant le départ en mer

Ce constat s’explique notamment par une hausse des événements liés aux loisirs nautiques comme le paddle, la planche à voile ou le kitesurf. D’après les informations de la préfecture, ils représentent 43 % de l’activité, contre 20 % en temps normal.

Elle note également une augmentation d’usagers due à l’impossibilité de se déplacer à l’étranger ou de pratiquer le ski alpin en montagne. Elle anticipe aussi l’afflux de touristes pour les vacances scolaires d’hiver. La préfecture maritime rappelle que le contexte n’est pas le même qu’en été, ce qui pourrait diminuer les chances de survie sur l’eau : la nuit arrive plus vite, les températures restent fraîches en mer malgré la douceur sur terre, les vents induisent des houles quasi permanentes.

La plus grande prudence recommandée

La préfecture maritime de la Méditerranée invite alors à la plus grande prudence l’ensemble des usagers de la mer et recommande de vérifier la météo avant toute sortie en mer, de connaître sa condition physique pour affronter les vents ainsi que d’être équipé d’un matériel de sécurité obligatoire. Elle préconise aussi de prévenir un proche de votre activité avant de partir en précisant lieu et horaires.

« En cas de difficulté ou de doute, si vous êtes vous-même en situation difficile ou témoin d’une situation potentiellement difficile en mer, appelez le CROSS Med sans tarder au 196 (numéro d’urgence depuis n’importe quel téléphone portable, 24h/24, 7 J/7) ou via la VHF canal 16 », communique la préfecture maritime.