Nice : Temporaire en attendant le TGV, la nouvelle gare de Saint-Augustin ouvrira en 2022

RAIL Le « contexte géologique » a fait prendre un peu de retard au projet

Fabien Binacchi

— 

La future gare de Saint-Augustin sera rebaptisée Nice-aéroport lorsqu'elle passera à deux fois deux voies, à l'horizon 2026
La future gare de Saint-Augustin sera rebaptisée Nice-aéroport lorsqu'elle passera à deux fois deux voies, à l'horizon 2026 — SNCF Gares & Connexions / AREP
  • Prévue pour fin 2021, la nouvelle gare de Nice Saint-Augustin pourra en fait accueillir ses premiers usagers juste avant l’été 2022.
  • Cette nouvelle infrastructure ne sera que temporaire en attendant la future gare TER-TGV prévue sur place pour 2026, si tout va bien.

Elle va avoir un peu de retard… comme les trains, diraient certaines mauvaises langues. Prévue pour ouvrir avant la fin de cette année, la nouvelle gare SNCF de Nice Saint-Augustin ne pourra en fait accueillir ses premiers usagers que juste avant l’été 2022.

« Si la première phase, déjà lancée pour l’aménagement des quais et d’une passerelle, est dans les temps avec une livraison en septembre, la deuxième, qui prévoit la construction du bâtiment voyageurs, va nécessiter des sondages supplémentaires », a annoncé ce mardi Dominique Lecluse, le directeur du projet chez SNCF Gares & Connexions.

« Dix mètres de tourbe qui agissent comme une éponge »

« Il faut s’adapter au contexte géologique, explique-t-il. Dans cette zone de la basse vallée du Var, nous sommes sur dix mètres de tourbe qui agissent comme une éponge. Il faudra faire du remblai, attendre son tassement et couler des pieux en béton armé. » De quoi augmenter le calendrier de l’opération mais pas son coût, toujours estimé à 18 millions d’euros, selon le responsable.

Le projet de nouvelle gare tel qu'il doit être inauguré en 2022, avec la gare routière qui sera elle ouverte en 2023
Le projet de nouvelle gare tel qu'il doit être inauguré en 2022, avec la gare routière qui sera elle ouverte en 2023 - SNCF Gares & Connexions / AREP

Cette nouvelle gare, qui viendra remplacer l’actuelle à 200 m de là, fera gagner aux utilisateurs du train une connexion directe avec le terminal 1 de l’aéroport de Nice, avec les lignes 2 et 3 du tramway et avec une future gare routière.

« La métropole niçoise a concédé sa maîtrise d’ouvrage à Gares & Connexions. Ce sera une vraie gare routière à échelle départementale, la seule de Nice après la destruction de celle du centre-ville [sur la promenade du Paillon], note encore Dominique Lecluse. Elle comprendra dix quais pour des centaines de passages par jour et sera opérationnelle au cours du premier semestre 2023. » Pour 20 millions d’euros.

Des infrastructures réutilisables, selon Gares & Connexions

Elle jouxtera la future gare vouée à évoluer très rapidement. Les infrastructures qui seront inaugurées juste avant l’été 2022 ne sont en effet que « temporaires », rappelle-t-on du côté de SNCF Gares & Connexions. Dans le cadre du projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur (LNPCA), une gare TER-TGV devrait pousser là, au mieux entre 2024 et 2026, avec deux voies supplémentaires, une passerelle élargie et un tout nouveau bâtiment voyageur.

« Il sera érigé en parallèle de l’autre gare, à quelques dizaines de mètres, pour ne pas avoir d’interruption de service », indique Dominique Lecluse. Cela fera donc deux constructions à quelques années d’intervalle. « Mais la première version de 2022, en matériaux entièrement recyclables, sera réutilisée, répond le directeur. L’ascenseur du projet initial sera même démonté pour desservir le futur bâtiment TGV. »