La maison du couple a été emportée par les flots en furie de la Vésubie, dans le village de Roquebillière
La maison du couple a été emportée par les flots en furie de la Vésubie, dans le village de Roquebillière — Syspeo / Sipa

GLAUQUE

Tempête Alex : La jambe d’une victime disparue dans la vallée de la Vésubie, retrouvée à plus de 600 km

Après des semaines d'analyses ADN, l'identification du membre de l'octogénaire a été confirmée mercredi

En octobre dernier, la vidéo avait fait le tour des médias. En pleine tempête Alex, Josette et Léopold Borello, 84 et 88 ans, coincés dans leur maison de Roquebillière, un village dans les Alpes-Maritimes, avaient été emportées par la Vésubie.

En novembre, des semaines après la disparition des retraités, une jambe avait été retrouvée au large de Narbonne, dans l’Aude, à plus de 600 km de la vallée de la Vésubie selon les informations de France Bleu Azur.

Plusieurs semaines d’analyses ADN ont été nécessaires pour permettre l’exacte identification du membre, qui a été certifié mercredi. Xavier Bonhomme, procureur de la République de Nice, confirme ce jeudi à 20 Minutes qu’il s’agit bien d’une jambe de Josette Borello.

Un mois après la catastrophe, les corps d’un autre couple de nonagénaires, habitants de la commune de Breil-sur-Roya, avaient déjà été retrouvés en Italie, où se jette la rivière Roya.

« Avec l’identification de cette partie de corps retrouvée au large de Narbonne », le bilan humain de la tempête Alex évolue encore, précise toujours le procureur. Sur les dix-huit personnes portées disparues après la catastrophe, dix ont été retrouvées mortes. Les huit autres restent toujours introuvables.