Nice : Le restaurateur qui a ouvert illégalement est en garde à vue pour l’emploi d’un clandestin

ENQUETE Son cuisinier a été placé en rétention, a aussi annoncé la préfecture des Alpes-Maritimes

Fabien Binacchi

— 

Le restaurateur Christophe Wilson, le mercredi 27 janvier 2021, dans son établissement de Nice ouvert illégalement
Le restaurateur Christophe Wilson, le mercredi 27 janvier 2021, dans son établissement de Nice ouvert illégalement — E. Martin / ANP / 20 Minutes

Il était convoqué au commissariat, à 17 heures ce mercredi, pour rendre des comptes. Le gérant d’une brasserie niçoise qui a bravé l’interdiction en servant une centaine de clients à midi est en garde à vue. Mais pas pour avoir contrevenu aux décrets gouvernementaux anti- Covid-19. Lors de ses contrôles dans l’établissement, la police a découvert que Christophe Wilson employait un étranger en situation irrégulière.

Le restaurateur « est ce soir en garde à vue » et « son cuisinier, un étranger en situation irrégulière y travaillant, a été, lui, placé en rétention », a précisé la préfecture des Alpes-Maritimes sur son compte Twitter.

Le tweet de la préfecture des Alpes-Maritimes
Le tweet de la préfecture des Alpes-Maritimes - Capture d'écran Twitter

Les clients seront « tous verbalisés »

« Les personnes identifiées qui ont pris part à ce rassemblement interdit ont été où seront toutes verbalisées », ont également tenu à souligner les services de l’Etat dans le département appelant au « respect des règles par tous, pour la santé de tous ».

Après avoir pris des réservations par messages, ce restaurateur a rouvert sa terrasse couverte ce mercredi pour servir une centaine de clients le temps de deux services. Christophe Wilson, reprenant les slogans («liberté ! », « résistance ! ») scandés par ses clients du jour, a servi ses assiettes sans porter de masque, estimant notamment que « la pandémie, tout ça, ce sont des mensonges ».