Coronavirus à Nice : Trois fois moins de passagers pour le troisième aéroport de France en 2020

CRISE SANITAIRE La baisse est brutale pour la plateforme azuréenne après une croissance continue

Fabien Binacchi

— 

A l'aéroport de Nice, le 30 décembre 2020
A l'aéroport de Nice, le 30 décembre 2020 — SYSPEO/SIPA

Une baisse de près de 70 % et un coup d’arrêt brutal après neuf années de croissance ininterrompue. En 2020, avec les restrictions de voyage liées à la pandémie de Covid-19, l’aéroport de Nice, troisième de France après ceux de Paris, n’a vu transiter que 4,58 millions de passagers, a-t-il annoncé jeudi. Soit plus de trois fois moins qu’en 2019 (14,485 millions).

Cette nette baisse d’activité, de 68,4 %, « est importante mais malgré tout à relativiser car elle est moins marquée que la plupart de celle d’autres grands aéroports, nationaux ou européens », avance le président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur. Franck Goldanel dit cependant rester « confiant pour la reprise tant les sous-jacents de notre territoire, qui demeure particulièrement attractif, sont puissants ».

Un des deux terminaux toujours fermé et des travaux reportés

En attendant, la plateforme azuréenne, qui devrait garder son terminal 1 fermé au moins jusqu’à l’été, lorsqu’une réouverture ne pourrait être que temporaire, « pour répondre au pic estival », a signé un accord d’activité partielle longue durée sur trois ans.

En octobre dernier, le responsable de la plateforme annonçait également le report des travaux d’extension de son second terminal, initialement prévus à partir de 2021 pour permettre d’accueillir jusqu’à 18 millions de passagers chaque année. « La crise actuelle va nous laisser du temps pour bien travailler le fond du sujet et notre communication autour de ce projet », expliquait-il, sans vouloir préciser de nouveau calendrier.