Coronavirus à Antibes : Le théâtre Anthéa innove pour « continuer à faire vivre le spectacle vivant »

CRISE SANITAIRE Daniel Benoin, le directeur du théâtre, deuxième de France par sa fréquentation, et Jean Leonetti, le maire de la ville, ont présenté ce mardi trois solutions pour « maintenir le lien » avec les abonnés, les scolaires et les professionnels

Elise Martin

— 

Daniel Benoin et Jean Leonetti, le 5 janvier 2021 au théâtre Anthéa d'Antibes
Daniel Benoin et Jean Leonetti, le 5 janvier 2021 au théâtre Anthéa d'Antibes — E. Martin / ANP / 20 Minutes
  • Les abonnés du théâtre d'Antibes (Alpes-Maritimes) pourront voir la représentation de leur spectacle en direct sur le site de l'établissement.
  • Ils pourront ensuite choisir de se faire rembourser, d'avoir un avoir ou de soutenir la structure.
  • Depuis le 17 mars, 85.000 billets ont dû être remboursés.

« On ne veut pas attendre. On transforme la politique en proposant un spectacle par semaine par retransmission », lance Daniel Benoin, directeur du théâtre L’Anthéa d’Antibes. Après les annonces de la non-réouverture des centres culturels le 15 décembre, il a réfléchi à des alternatives « pour maintenir le lien avec les spectateurs ».

Samedi, Clémentine Célarié lancera la saison de cette initiative avec Une vie de Maupassant à 21h30. Les abonnés recevront un code par mail pour se connecter sur le site du théâtre et voir le spectacle en direct grâce à une retransmission à travers quatre caméras et un réalisateur.

Le théâtre Anthéa à Antibes
Le théâtre Anthéa à Antibes - SYSPEO/SIPA

Dans l’attente de nouvelles annonces de réouverture, les représentations d’un, deux ou trois comédiens, prévues au programme, seront toutes retransmises en direct sur le site du théâtre aux horaires initiaux. Monsieur X avec Pierre Richard le 14 janvier de Mathilda May et Nouveau spectacle avec Gaspard Proust sont concernés. Daniel Benoin précise : « Si les conditions sanitaires ne s’améliorent pas, nous continuerons de le faire ». La fin de la saison 2020-2021 est, pour le moment, fixée au 7 juillet.

Trois possibilités pour les abonnés

Cette solution est réservée aux abonnés. Il était « trop compliqué de rouvrir la billetterie au public sachant que les établissements sont toujours fermés », précise le directeur de l’Anthéa. « Après la retransmission, indique-t-il, le spectateur, s’il est satisfait et content de ce service, pourra décider de soutenir le théâtre en renonçant au remboursement de son billet. Cependant, il a la possibilité de demander un remboursement, même en ayant vu le direct, ou alors de demander un avoir pour un autre spectacle, ou même pour la saison prochaine. Nous avons conscience qu’une retransmission n’a rien à voir avec l’expérience du spectacle vivant ».

Pour les scolaires, les représentations seront également retransmises en direct aux horaires prévus. Une équipe du théâtre sera présente avec les élèves pour permettre d’avoir une discussion avec le comédien.

En ce qui concerne les spectacles dont Anthéa est le producteur, comme Dr Jekyll et le mystère Hyde, une représentation sera organisée pour les professionnels du spectacle vivant le 12 janvier à 14h30. « Ce qui permettra à ces professionnels de le voir, de l’acheter et de le produire chez eux la saison prochaine », ajoute le directeur de l’établissement.

« La culture, c’est la façon de sortir de la crise »

Après deux saisons (2019-2020 et 2020-2021) affectées par la crise sanitaire, cette alternative « permet de faire exister le théâtre ». Sans subventions extérieures, comme celles du Casino, ce système est possible grâce au maintien des aides des collectivités territoriales.

« Dans ces périodes, il faut savoir innover », souligne le maire. « Et même si on perd deux fois entre les remboursements et le coût de la manifestation, on a confiance dans notre public. Depuis juin, on est dans l’incertitude mais 11.000 personnes se sont quand même abonnées. On espère que cette initiative sera brève mais au moins, elle existe. La culture, c’est la façon de sortir de la crise ».

« En sept saisons, le théâtre a réussi à devenir le deuxième plus grand de France en termes de fréquentation. Avec 20 % d’abonnements en moins par saison, comme nous venons de le vivre, j’ai bien peur que nous allions repartir en arrière », conclut Daniel Benoin.