Alpes-Maritimes : Trois nouveaux cas de dengue diagnostiqués à Saint-Laurent-du-Var

MOUSTIQUE Le moustique tigre, vecteur de la maladie, est toujours là même si « son activité est ralentie »

Fabien Binacchi

— 

Un moustique tigre (illustration)
Un moustique tigre (illustration) — LODI FRANCK/SIPA

En septembre, un foyer de contamination avait déjà touché le quartier du Parc-Impérial – Mantega – Le Piol à Nice. Cinq cas de dengue avaient été enregistrés en l’espace de quelques semaines. Ce mercredi, l’Agence régionale de santé (ARS) Paca annonce que le virus circule actuellement à Saint-Laurent-du-Var.

Dans cette commune limitrophe de Nice, trois cas autochtones (c’est-à-dire que la maladie a été contractée sur le territoire national et pas dans une zone contaminée) ont été détectés en un mois, précise l’organisme. Le moustique tigre, vecteur de la maladie, est toujours là, même si « son activité est ralentie » à cette période de l’année.

Les lieux de vie « démoustiqués »

Des opérations de démoustication sont donc réalisées « autour des lieux de résidence, professionnels et autres lieux fréquentés » par les personnes infectées, a également indiqué l’Ars, sans plus de précision sur leurs localisations.

En parallèle, les soignants de Saint-Laurent-du-Var ont été mobilisés pour le diagnostic d’éventuels autres cas. Compliqué en cette période de seconde vague de l’épidémie de Covid-19 puisque les symptômes de la dengue sont ressemblants (forte fièvre d’apparition brutale, douleurs musculaires ou articulaires, maux de tête notamment).