Tempête Alex dans les Alpes-Maritimes : Les poubelles débordent dans la vallée de la Roya

APRES LE DELUGE L’aide alimentaire arrive jusqu’en haut de la vallée, mais les déchets s’y accumulent. La communauté d’agglomération annonce ce mercredi que le ramassage va reprendre

Michel Bernouin

— 

A Tende, les accès routiers sont impraticables.
A Tende, les accès routiers sont impraticables. — M. Bernouin / ANP / 20 Minutes
  • A Tende, 30 tonnes d’ordures ménagères attendent d’être évacuées par hélicoptère.
  • Ailleurs dans la haute vallée de la Roya, c’est par la voie ferrée que partiront ces déchets.

Dix-neuf jours après le désastre causé par la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes, la très sinistrée vallée de la Roya doit faire face à un nouveau casse-tête : celui des déchets. Dans les villages du haut de la vallée, les poubelles s’accumulent depuis bientôt trois semaines.

« Les ordures ménagères s’entassent dans un pré, personne pour les ramasser, une odeur pestilentielle, les riverains n’en peuvent plus » témoigne dans Nice-Matin Jean-Pierre Vassalo, le maire de Tende.

Dans la commune la plus isolée de la Roya, où l’on n’accède toujours que par les airs ou via une piste, 30 tonnes de déchets ménagers sont stockées sur deux sites, précise ce mercredi la communauté d’agglomération de la Riviera française (Carf), en charge notamment du ramassage des ordures.

Hélitreuillage de poubelles vendredi

Des poubelles, assure la Carf, qui « sont en cours de chargement » dans des big bags. Ces énormes sacs, pouvant contenir un volume de plus d’un mètre cube, devraient ensuite être évacués par les airs, seule solution actuellement envisageable. Leur hélitreuillage doit débuter vendredi.

À Fontan et La Brigue, les déchets ménagers sont transportés par draisine, un train léger utilisé par la SNCF pour ravitailler la Roya. Là encore après avoir été conditionnées en big bags, ces poubelles seront acheminées jusqu’à Breil-sur-Roya pour y être évacuées.

La Carf précise enfin que « les déchets infectieux des Ehpad de Saorge et La Brigue sont dirigés vers l’hôpital de Breil-sur-Roya pour être traités », et qu’une « filière d’évacuation des véhicules endommagés a également été mise en place. »