Tempête Alex : Sept loups dans la nature après la destruction d’un parc animalier dans les Alpes-Maritimes

INONDATIONS Les loups noirs du Canada qui vivaient en semi-liberté dans le parc Alpha sont recherché ce mardi

F.Bi. avec AFP

— 

L'enclos des trois loups arctiques a été emporté et ils pourraient tous avoir péri (Illustration)
L'enclos des trois loups arctiques a été emporté et ils pourraient tous avoir péri (Illustration) — Fabrice Elsner/20 Minutes
  • Le parc Alpha, à Saint-Martin-Vésubie, a été partiellement détruit par les inondations qui ont ravagé le nord des Alpes-Maritimes ce week-end.
  • Les sept loups noirs du Canada se sont échappés.

Ils sont sept à manquer à l’appel. Les loups noirs du Canada qui vivaient en semi-liberté dans le parc Alpha de Saint-Martin-Vésubie, détruit par les inondations, sont recherchés ce mardi, explique l’Office français de la biodiversité (OFB).

L’ouverture d’une brèche dans leur enclos pendant les intempéries leur a permis de s’échapper. La zone des loups blancs de l’Arctique, la plus proche de l’eau, a été totalement emportée par la crue et les trois spécimens pourraient avoir péri. Un cadavre a déjà été retrouvé. Seul l’enclos des trois loups gris d’Europe centrale est resté intact.

Les capturer au fusil hypodermique

Deux agents de l’OFB et un vétérinaire des pompiers sont partis en hélicoptère ce mardi matin pour tenter de retrouver les animaux, dont certains ont été vus par des témoins « entre Saint-Martin-Vésubie et le Boréon », soit à proximité de ce parc qui accueillait treize loups avant les intempéries. « La priorité, c’est de les localiser et de les capturer au fusil hypodermique », a expliqué Eric Hansen, directeur régional de l’OFB.

Les animaux échappés du parc Alpha « ont l’habitude qu’on les nourrisse » et pourraient ne pas survivre s’ils se dispersent dans la nature. Ils pourraient aussi rencontrer des loups présents dans le parc naturel du Mercantour à l’état sauvage et qui ne sont pas de la même race, « ce qui pourrait produire des hybridations », selon le responsable.

La fondation Brigitte Bardot a proposé « d’organiser l’accueil des loups échappés ». « Nous n’avons pas de besoin pour le moment », répond Eric Hansen, expliquant qu’une fois les loups du Canada capturés, ils pourraient rejoindre l’enclos encore intact.