20 Minutes : Actualités et infos en direct
INTEMPERIES21 personnes portées disparues par l’Italie secourues en France

Tempête Alex : 21 personnes portées disparues par l’Italie secourues dans les Alpes-Maritimes

INTEMPERIESUne personne manque toujours à l’appel en Italie
Les dégâts causés par les intempéries à Vintimille (Italie)
Les dégâts causés par les intempéries à Vintimille (Italie) - Federico SCOPPA / AFP / AFP
Clément Giuliano

Cl.G. avec AFP

Vingt-et-une des 22 personnes déclarées disparues par l’Italie après le passage de la tempête Alex le nord-ouest du pays ont été retrouvées près du col de Tende, en France, et étaient en voie d’évacuation par hélicoptère, a annoncé ce samedi soir la Protection civile italienne. Les disparus « ont été retrouvés à Vievola et ont commencé à être évacués par hélicoptère » vers la commune Limone, a indiqué Mara Anastasia, porte-parole de la Protection civile. Parmi eux se trouvent deux Allemands et leurs petits-enfants italiens, a-t-elle ajouté.

Le bilan des intempéries en Italie est désormais d’un disparu, un homme dont la voiture est tombée dans un cours d’eau, et deux morts : un pompier de 53 ans décédé en intervention dans le Val d’Aoste, et un homme de 36 ans dont le véhicule était tombé dans la rivière Sesia, dans le Piémont.

Des « naufragés de la route »

Les autorités avaient annoncé plus tôt dans la journée que 22 personnes manquaient à l’appel dans la zone frontalière, au passage du col de Tende bloqué par des éboulis, des inondations et des glissements de terrain.

En France, un porte-parole des secours a confirmé que des « naufragés de la route » avaient été bloqués vendredi entre deux éboulements près du tunnel de Tende. Ils ont pu être mis à l’abri dans une ancienne gare à Vievola. « Le dispositif hélicoptère a permis aujourd’hui d’évacuer une grande partie de ces personnes, une quarantaine environ, de cette partie très enclavée », a-t-il précisé.

Du jamais vu depuis soixante-dix ans

Selon le président de la région du Piémont, limitrophe du sud-est de la France, ces intempéries sont les plus graves depuis 1994 lorsque la crue du Po et du Tarano avait fait 70 morts. De Vintimille à Biella, les pluies abondantes qui se sont abattues à partir de vendredi après-midi sur cette région vallonnée ont provoqué inondations, éboulements, glissements de terrain et causé d’importants dégâts matériels, endommageant des bâtiments et des infrastructures, notamment des ponts.

Dans le Piémont, de nombreux villages, aux rues et maisons dévastées par les eaux, sont coupés du monde, sans eau ni électricité, selon les autorités de la région, qui évoquent une situation « extrêmement critique ».

A Vintimille (Ligurie), où la Roya a quitté son lit, le maire Gaetano Scullino a estimé « qu’une catastrophe de ce genre n’est pas arrivée depuis 1958 ». Les inondations ont dévasté la zone ouest de la ville, causant des millions d’euros de dégâts, selon les autorités locales. « Nous avons perdu toutes les machines et les commandes de pâtes, d’Italie et de France. Quand je suis entré, les chambres froides flottaient », se désolait Ramon Bruno, propriétaire d’une usine de pâtes, auprès de l’agence Ansa.

En France, le Premier ministre Jean Castex a fait part ce samedi de sa « vive inquiétude sur le bilan définitif » des graves intempéries dans les Alpes-Maritimes, où huit personnes sont signalées disparues après le passage de la tempête Alex, et où on est sans nouvelles « de très nombreuses personnes ».

Sujets liés