Alpes-Maritimes : Le radar le plus actif de France surprend même les habitués

CASH-MACHINE Implanté sur l’autoroute A8, ce dispositif automatique flashe par l’arrière tous les véhicules en excès de vitesse, et même les habitués en font les frais

Michel Bernouin

— 

Implanté juste avant la sortie Vence Cagnes-sur-Mer, dans le sens Nice Cannes, ce radar flashe plus de 500 fois par jour.
Implanté juste avant la sortie Vence Cagnes-sur-Mer, dans le sens Nice Cannes, ce radar flashe plus de 500 fois par jour. — M. Bernouin / ANP / 20 Minutes
  • Champion de France, ce radar flashe en moyenne 23 fois par heure.
  • Le nombre d’infractions qu’il relève a flambé depuis que la limitation de vitesse a été abaissée à 90 km/h sur cette portion d’autoroute.

Quand elle n’est pas congestionnée par le trafic, la portion de l’autoroute A8 entre Saint-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) est le tronçon routier où le plus d’automobilistes (et de motards) sont flashés pour excès de vitesse en France. Ce ressortissant britannique installé sur la Côte d’Azur vient d’en faire les frais : « J’ai pris un PV la semaine dernière ! Pourtant je sais qu’il y a ce radar, mais j’ai doublé et voilà ! »

Des conducteurs qui se laissent piéger, ou plutôt surprendre en excès de vitesse, il y en a des centaines chaque jour. L’an dernier, ce radar automatique boulonné quelques centaines de mètres avant la sortie 48 Vence Cagnes-sur-Mer s’est déclenché à 205.510 reprises. Vingt-trois fois par heure !  Un record absolu au niveau national, mais aussi une performance exceptionnelle comparée au reste du palmarès établi par l’observatoire national interministériel de la sécurité routière : le second a flashé 20 % d’infraction en moins.

« Ils n’auront pas mon argent ! »

Près d’un véhicule sur cent qui passe devant déclenche cette machine. Et pourtant, un panneau prévient de sa présence et les conducteurs locaux le connaissent très, très bien. « Beaucoup de gens ralentissent juste avant le radar, observe un commercial habitué du secteur. Je fais 50.000 km par an, je passe devant tous les jours, alors je me méfie de ne pas me faire avoir ! » Vigilante aussi, cette Cagnoise au volant de sa Mini Cooper rouge : « Je fais très attention quand je passe devant, ils n’auront pas mon argent ! »

Sur cette portion d’autoroute, large de quatre voies, la vitesse maximale autorisée est passée de 110 km/h à 90 km/h en octobre 2018.

Très impopulaire, cette mesure décidée par le préfet de l’époque visait principalement à « rendre l'A8 moins dangereuse ». Sollicitée lundi matin, la préfecture des Alpes-Maritimes n’avait pas communiqué à 20 Minutes les données d’accidentologie à l’heure de publication de ces lignes.

Difficile donc de savoir si le nombre d’accidents a baissé sur cette portion depuis deux ans. Ce qui est certain en revanche, c’est que le nombre d’infractions relevées a flambé : +78 % par rapport à 2018. Préoccupant du point de vue du respect du Code de la route, ce chiffre confirme aussi le statut de cash machine du « radar de Cagnes-sur-Mer ».