Sénatoriale 2020 : Les Républicains raflent les cinq sièges en jeu dans les Alpes-Maritimes

ELECTIONS Les cinq candidats de liste LR conduite par Dominique Estrosi-Sassone sont élus à la haute assemblée.

Michel Bernouin

— 

Les cinq élus azuréens au Sénat et leurs deux suppléants, dimanche soir en préfecture.
Les cinq élus azuréens au Sénat et leurs deux suppléants, dimanche soir en préfecture. — Twitter / Dominiq_Estrosi

On appelle ça un « grand chelem », et c’est une première pour la droite azuréenne. La liste Les Républicains, menée par Dominique Estrosi-Sassone, a remporté dimanche l’ensemble des cinq sièges de sénateurs à renouveler dans les Alpes-Maritimes, enlevant à la gauche, qui était pourtant parvenue à s’unir, son seul élu azuréen, le socialiste Marc Daunis, à la Haute Assemblée. Échec aussi pour la candidature dissidente à droite de la Vençoise Anne Sattonnet, qui entendait représenter « la ruralité ».

La liste LR a ainsi obtenu 69,53 % des voix des grands électeurs (1 367), loin devant celle d’Anne Sattonnet (10,63 %, 209 voix), talonnée par l’union PS-EELV (10,47 %, 206 voix), menée par Alain Michellis. La liste RN de Philippe Vardon finit quatrième.

« La liste Unis pour les Alpes-Maritimes que j’ai conduite réalise un score historique », s’est félicitée la Niçoise Dominique Estrosi-Sassone, réélue avec Henry Leroy (ancien maire de Mandelieu). Un victoire saluée notamment par Eric Ciotti, le président de la fédération Les Républicains des Alpes-Maritimes et président de la Commission nationale d'investiture des Républicains

« Alors que nous avons 37 élus RN/Droite Populaire, la liste que je menais a rassemblé 147 électeurs. 110 maires, élus et grands électeurs des Alpes-Maritimes ont fait un choix de liberté en s’affranchissant de la tutelle LR(EM) estrosiste » a déclaré Philippe Vardon.

Tous deux siégeront aux côtés de trois nouveaux sénateurs : Alexandra Borchio-Fontimp (adjointe au maire d’Antibes), Philippe Tabarot (vice-président du conseil régional Paca) et Patricia Demas (maire de Gilette). Ce scrutin intervenait trois jours après le décès de la sénatrice azuréenne Colette Giudicelli, dont les obsèques se déroulent ce lundi à Menton.