Coronavirus à Nice : Les rassemblements de plus de dix personnes interdits

CRISE SANITAIRE Le taux d’incidence de la Covid-19 est « trois fois supérieur au niveau d’alerte » dans la capitale azuréenne

Fabien Binacchi

— 

Le préfet des Alpes-Maritimes a tenu une conférence de presse ce vendredi matin
Le préfet des Alpes-Maritimes a tenu une conférence de presse ce vendredi matin — M. Bernouin / ANP / 20 Minutes
  • De nouvelles mesures « plus contraignantes » sont prises pour tenter de limiter la reprise de l’épidémie à Nice.
  • Les regroupements de plus de dix personnes sont désormais interdits « dans les parcs, jardins, plages et sur les quais de la commune ».
  • Les grands événements doivent limiter leur jauge à 1.000 visiteurs, au lieu de 5.000.

Le ministre de la Santé l’a annoncé dès jeudi soir. De nouvelles mesures « plus contraignantes » sont prises pour tenter de limiter la reprise de l’épidémie à Nice, où le taux d’incidence de la Covid-19 est « trois fois supérieur au niveau d’alerte ». Et la situation « est inquiétante notamment pour les personnes âgées », a expliqué le préfet des Alpes-Maritimes ce vendredi matin, détaillant les dispositions mises en place.

Les regroupements privés de plus de dix personnes sont désormais interdits « dans les parcs, jardins, plages et sur les quais de la commune ». Les grands événements doivent limiter leur jauge à 1.000 visiteurs, au lieu de 5.000. « Et c’est applicable dès ce vendredi », a précisé Bernard Gonzalez. La rencontre entre l’OGC Nice et le PSG, dimanche en début d’après-midi, se tiendra finalement à huis clos. Les Journées européennes du patrimoine sont purement et simplement annulées dans la capitale azuréenne.

Pas de musique sur les terrasses des bars après 20h

« Les débits de boissons devront également fermer entre 00h30 et 6h du matin. La vente à emporter d’alcool et sa consommation sur la voie publique seront interdites après 20h. Pour les bars et restaurants, et de manière plus générale, il ne sera pas possible de diffuser de la musique en extérieur pour éviter les rassemblements », a également annoncé le préfet expliquant qu’il allait « s’entretenir avec les autres maires pour voir comment étendre ces mesures à tout le département ». Ce vendredi matin, un arrêté a déjà été pris pour interdire la Fête des voisins dans l’ensemble des Apes-Maritimes.

« L’élargissement de l’obligation du port du masque dans toutes les zones à forte densité sur le littoral pourra notamment être étudié », a-t-il fait savoir. Son arrêté en cours à ce sujet, qui concerne les dix-huit communes de plus de 10.000 habitants dans le département, a été attaqué par la ville de Villeneuve-Loubet. Et le tribunal administratif a réclamé une modification du texte d’ici à samedi midi.

« Les chiffres de contamination sont notamment inquiétants sur les personnes âgées », a appuyé Bernard Gonzalez, appelant les Azuréens à « faire preuve de responsabilité dans les lieux privés ». Il y a trop de « brassages intergénérationnels dans le cadre familial », dit-il.