Nice : L'aéroport reste à moitié fermé pour une durée indéterminée

CRISE SANITAIRE Aucune date n’est encore programmée pour la réouverture du terminal 1

Fabien Binacchi

— 

Dans le terminal 2 de l'aéroport de Nice, le 10 août 2020
Dans le terminal 2 de l'aéroport de Nice, le 10 août 2020 — JP PARIENTE/SIPA
  • L’aéroport de Nice a accueilli un peu moins de la moitié de son trafic habituel en août.
  • Pas de quoi envisager une réouverture de son terminal 1.
  • Le programme hivernal est incertain.

Au plus fort de l’été, 80 destinations ont été à portée de l’aéroport de Nice. En août, la première plateforme de province a vu transiter 751.000 voyageurs.

« Sur ce mois le plus important, après un redémarrage en douceur en juillet, nous avons enregistré une bonne reprise à hauteur de 46 % du trafic d’août 2019. C’est le meilleur résultat de France hors Paris, avec 53 % de passagers français, contre 33 % sur une année normale », note Isabelle Baumelle, la directrice des opérations pour la plateforme azuréenne.

Le terminal 2 accès grand pour l’offre actuelle

Le reste de la clientèle est majoritairement issu (80 %) de cinq pays du continent : Royaume-Uni, Suisse, Pays-Bas, Allemagne et Belgique. Mais pas de quoi entrevoir une réouverture du Terminal 1 dans le contexte du Covid-19.

Le deuxième est dimensionné pour accueillir plus de huit millions de voyageurs par an, et le compte est loin d’y être. Si l’activité est allée crescendo sur place, elle n’a pas encore permis à la totalité des commerces de rouvrir. « Un restaurant de l’étage est notamment toujours fermé », rapporte Isabelle Baumelle.

L’offre hivernale incertaine

« Le Terminal 1 sera rouvert dès que ce sera nécessaire. Pour le moment, nous ne pouvons rien prévoir. Les décisions gouvernementales, les réouvertures ou fermetures de frontières peuvent changer la donne chaque semaine », dit-elle encore.

Impossible d’ailleurs de prévoir encore l’offre de vols pour la saison hivernale (73 sont proposés actuellement). Emirates a bien programmé une reprise de ses vols avec Dubaï pour le 1er novembre, mais rien n’est assuré avec l’évolution de la pandémie.