Nice : Un cas autochtone de dengue détecté

SANTE L’ARS et Santé publique France mènent actuellement une enquête à Nice auprès du voisinage car la dengue se transmet d’homme à homme

Olfa Ayed

— 

Le moustique tigre. (Illustration)
Le moustique tigre. (Illustration) — LODI FRANCK/SIPA

Un cas autochtone de dengue, lié au moustique-tigre a été diagnostiqué à Nice. Si la personne atteinte est guérie, une « analyse de contrôle est en cours par le centre national des arboviroses », informe l’Agence régionale de santé (ARS).

C’est le seul cas autochtone de dengue « identifié dans la région », souligne l’ARS dans son communiqué ce vendredi. « On parle de cas autochtone quand une personne a contracté́ la maladie sur le territoire national et n’a pas voyagé́ en zone contaminée dans les 15 jours précédant l’apparition des symptômes », détaille l’agence.

Un quartier niçois bouclé

Pour éviter la propagation de la maladie « qui se transmet de personne à̀ personne par l’intermédiaire de la piqûre d’un moustique infecté par le virus de la dengue », le quartier de la personne atteinte a été démoustiqué. La vigilance est désormais accrue sur les éventuelles contaminations. Les équipes de l’ARS et de Santé publique France et du Service communal d’hygiène et de santé de Nice mènent actuellement une enquête auprès du voisinage du cas.

Toutes personnes qui présentent ou ont eu des symptômes de la maladie (forte fièvre d’apparition brutale, douleurs musculaires ou articulaires, douleurs oculaires, fatigue, maux de tête), « dans les jours précédents sont invitées à se signaler pour pouvoir être orientées vers une analyse de diagnostic biologique », souligne l’ARS.