Nice : Un sexagénaire condamné à trois ans de prison pour trafic de drogue

JUSTICE Lors de la perquisition, 225 g de cocaïne avaient été retrouvés

Olfa Ayed

— 

De la cocaïne (Illustration)
De la cocaïne (Illustration) — Rex Features/REX/SIPA

« Monsieur est revenu à ses anciens démons », a déclaré le procureur Vincent Edel lundi, lors du procès de Jean-Paul, 64 ans – indique Nice-Matin. Récidiviste d’après le magistrat, il est passé devant les juges en comparution immédiate pour trafic de drogue. Il écope de trois ans de prison dont dix-huit mois avec sursis, confirme à 20 Minutes le procureur de la République Xavier Bonhomme.

Surveillé depuis plusieurs mois par la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale via son téléphone, ce sexagénaire niçois a été arrêté ce week-end. Dans son appartement situé dans le quartier du boulevard de Cessole à Nice, les enquêteurs ont fait la découverte, lors de leur perquisition, de 225 g de cocaïne et de 820 euros en liquide ainsi que du matériel spécifique tels que des balances de précision, des sachets de conditionnement et de la comptabilité.

« On vous reproche d’en vendre »

« Quand je trouve des extras en restauration, j’arrête la vente de cocaïne. Sinon, ça me permet de payer mon loyer et de me nourrir », explique ce serveur sans emploi, dont le commerce illégal aurait duré près de dix-huit mois, selon le quotidien régional.

Mais alors que l’homme déclare « une dizaine de clients fidèles » les enquêteurs pensent que le nombre de ses clients est bien supérieur. « Les écoutes téléphoniques sont sans ambiguïtés. On ne vous reproche pas que de sniffer de la cocaïne mais d’en revendre  », explique à l’accusé le président du tribunal Alain Chemama, d’après les propos rapportés par Nice-Matin.