Nice : Les agresseurs d’une policière municipale en détention provisoire

JUSTICE L'agent a été victime d'une perte de connaissance et d'un traumatisme crânien

Olfa Ayed

— 

La justice. (illustration)
La justice. (illustration) — LOIC VENANCE / AFP

Le couple d’une petite vingtaine d’années arrêté mardi sur l’avenue de la Californie à Nice, est passé devant le tribunal correctionnel en  comparution immédiate jeudi. Ils ont été placés en détention provisoire jusqu’à leur jugement attendu fin juillet, indique Nice-Matin.

Aux alentours de 15h30 mardi, le conducteur, en état d'ébriété avait embouti plusieurs voitures avant d’être arrêté par la police municipale. Mais l’interpellation a été particulièrement violente.

« Je vais te crever »

Selon le quotidien régional, la passagère, également sous l’emprise de l’alcool, avait crié contre une policière : « Je vais te crever, Allah Akbar, sale traître », avant de la faire tomber. Elle avait ensuite frappé plusieurs fois contre le sol la tête de l’agent, provoquant sa perte de connaissance et un traumatisme crânien. Elle avait dû être transportée au CHU Pasteur de Nice.

Le conducteur et la passagère avaient tout de suite été conduits à la caserne Auvare et présentés à un officier de la police judiciaire. Devant les policiers nationaux, la femme était toujours très agitée et l’homme aurait déclaré, toujours selon le quotidien régional : « Allah Akbar, je vais saigner les Français ».

La ville de Nice a décidé de déposer plainte et s’est constituée partie civile.