Déconfinement : C’est à Nice que les magasins ont été les plus fréquentés depuis le 11 mai

EXCLUSIF La périphérie est davantage fréquentée que les centres-villes mais la tendance pourrait changer avec la réouverture des restaurants

Fabien Binacchi
Dans un commerce de la région de Nice, le 11 mai 2020 (Illustration)
Dans un commerce de la région de Nice, le 11 mai 2020 (Illustration) — SYSPEO/SIPA

Envie de lèche-vitrines (derrière un masque) après des semaines cloîtrés à la maison ? C’est à Nice que les magasins ont enregistré le meilleur passage, du 11 au 17 mai, première semaine du déconfinement, selon une étude Mytraffic, que 20 Minutes a pu consulter en exclusivité. La capitale azuréenne a ainsi enregistré une fréquentation de 70 % par rapport à la normale, basée sur la période du 1er janvier au 15 mars 2020. Suivent Marseille (64 %), Montpellier (62 %), Paris (53 %) et Lyon (51 %).

Les données de l'étude
Les données de l'étude - Mytraffic

A titre de comparaison, au mois d’avril, c’est-à-dire en plein confinement, la fréquentation des commerces était seulement de 28 % près de la promenade des Anglais, selon la société Mytraffic, qui s’est basée sur des données de géolocalisation des smartphones.

La périphérie davantage fréquentée que les centres-villes

Et, d’après les chiffres obtenus, « les commerces de périphérie ont vu revenir leurs visiteurs plus rapidement que ceux de centre-ville ». A Nice, « on constate des disparités fortes au sein de l’agglomération », précise l’entreprise.

Par exemple, le centre commercial d’Auchan La Trinité, à l’extérieur de la ville, est bien plus proche de son niveau d’avant-crise (90 %) que les boutiques du plein centre de Nice, notamment sur les avenues Masséna et Jean-Médecin, qui ne comptent que la moitié de leurs passants habituels.

Cette tendance pourrait évoluer avec la réouverture des bars et des restaurants, le 2 juin, annoncée jeudi soir par le premier Ministre. Cette nouvelle étape du déconfinement devrait faire revenir les badauds dans les centres-villes.