Coronavirus à Nice: Il se fait contrôler pendant un déplacement, un piéton mord un policier

FAIT DIVERS L'homme âgé de 30 ans est en prison, dans l'attente de son procès prévu pour mai

F.Bi.

— 

Un policier sur la promenade des Anglais, le 19 mars 2020 (Illustration)
Un policier sur la promenade des Anglais, le 19 mars 2020 (Illustration) — SYSPEO/SIPA

Le contrôle du confinement a tourné court. Mardi matin, alors qu’il voulait vérifier une attestation de déplacement, un policier niçois s’est fait mordre à la main. Entendu en comparution immédiate mercredi, le piéton croqueur est désormais en prison, rapporte Nice-Matin. Cet homme de 30 ans, employé d’un hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat selon le quotidien, a demandé un délai pour préparer sa défense. Il doit être jugé en mai.

S’il ne conteste pas s’être déplacé sans attestation, le trentenaire, déjà condamné pour une affaire d’outrage et rébellion, ne reconnaît pas en revanche l’agression du major de police. Il nie notamment l’avoir traité à deux reprises de « suppôt de la Gestapo ».

L’agent a pourtant dû subir « une batterie d’examens médicaux » après la morsure, profonde selon Nice-Matin. En arrêt de travail, le représentant des forces de l’ordre, qui s’est constitué partie civile, s’est présenté à l’audience la main entourée d’un bandage.