Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Ikea à Nice, campus universitaire et multiplex à Cannes… Ces chantiers à l’arrêt

CRISE SANITAIRE Les calendriers de gros projets azuréens se trouvent chamboulés par le Covid-19

Fabien Binacchi

— 

Le chantier du futur magasin Ikea de Nice, ici en novembre 2019
Le chantier du futur magasin Ikea de Nice, ici en novembre 2019 — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • D’importants chantiers des Alpes-Maritimes sont à l’arrêt dans le département des Alpes-Maritimes suite aux mesures de confinement.
  • Leur réouverture ne sera que très progressive et encadrée pour garantir la sécurité sanitaire des ouvriers.

Sur place, les pelleteuses sont à l’arrêt et les ouvriers ont déserté. Depuis le 17 mars et le début du confinement, le chantier du magasin Ikea de Nice, dans la plaine du Var, est à l’arrêt. La crise liée à la propagation du nouveau coronavirus est (aussi) passée par là. Les travaux, qui mobilisaient encore en février « 125 compagnons et quinze sous-traitants », sont suspendus « jusqu’à nouvel ordre », indique un porte-parole du géant de l’ameublement suédois. Pour le moment, aucune date de reprise n’est prévue. Et l’ouverture, dernièrement prévue pour la fin 2021, pourrait encore être repoussée.

Si une centaine de chantiers a pu reprendre dès la semaine dernière dans le département des Alpes-Maritimes, en s’adaptant aux règles du « Guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de construction », d’autres mettront plus de temps à se réactiver. C’est aussi le cas, à Cannes, pour les travaux liés au futur campus universitaire et au multiplexe dont les ouvertures étaient programmées ces prochains mois.

Pas de ciné avant l’automne à la Bocca

C’est déjà certain, le nouveau cinéma géant de la Bocca et ses 2.400 places, dont une « pré-ouverture technique » était annoncée pour le mois de mai (à l’occasion du Festival de Cannes, lui aussi impacté), ne pourra finalement pas accueillir de public avant… au moins septembre. « Dans le meilleur des cas, on ne pourra redémarrer le chantier que début mai », indique Philippe Borys-Combret, le président de la Compagnie Cinématographique de Cannes.

« Mi-mars, quand les travaux ont été stoppés, le gros œuvre était achevé dans trois des quatre modules du complexe, précise le responsable. L’installation de la façade, signée par l’architecte Rudy Ricciotti, avait aussi commencé. C’était tendu mais on aurait pu être prêt pour une ouverture publique autour du 21 juin, comme prévu. Désormais, et en fonction de l’évolution de la situation et du nombre d’ouvriers qui pourront travailler simultanément en respectant les règles sanitaires, on table sur mi-septembre. » Sous réserve que les cinémas aient l’autorisation à cette date d’accueillir à nouveau du public…

Rentrée hors les murs pour le campus cannois

A quelques mètres de là, c’est le futur du nouveau campus universitaire de Cannes qui doit aussi s’adapter à la crise du coronavirus. Et c’est déjà plié. Pour une première rentrée en septembre pour les 1.000 étudiants attendus sur place, c’est râpé. « Nous verrons plutôt comment pouvoir les intégrer, formation par formation, en cours d’année, explique Thomas Onzon, directeur général des services techniques à la ville de Cannes. Mais il n’est pas question de donner une nouvelle date d’ouverture dans ce contexte incertain. »

Si quelques rares corps de métier ont pu revenir sur place dès la semaine dernière pour peaufiner un plan de reprise des travaux en sécurité, celle-ci ne devrait pouvoir se faire que dans les prochains jours et « vraiment très progressivement », note le responsable. L’université cannoise, qui accueillera notamment des formations liées à l’écriture des scénarios, sera pourtant « un des premiers chantiers de cette envergure dans le département qui va pouvoir redémarrer », avance encore Thomas Onzon.

Le premier niveau, le plus haut, est achevé
Le premier niveau, le plus haut, est achevé - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Que les chantiers « prioritaires » maintenus à Nice

De l’autre côté des Alpes-Maritimes, la mairie de Nice et la métropole Nice Côte d’Azur expliquent que « tous les chantiers pouvant être différés ont été reportés en respect des mesures de confinement ». Et « seuls les chantiers identifiés comme prioritaires ont été maintenus ». L’autre magasin Ikea de la capitale azuréenne, un espace de vente de 300 m2 en plein centre-ville, fait partie de la première catégorie.

« L’ouverture prévue en juin pourrait être décalée. Toutes les demandes d’autorisation ont bien été déposées mi-mars, avant le début de la crise sanitaire, mais étant donné la situation actuelle il est difficile de pouvoir donner une date exacte de début des travaux. Ikea y travaille », notent les deux collectivités.