Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Le préfet prolonge le couvre-feu jusqu'au 11 mai

ARRETES « L’interdiction des locations de chambres d’hôtel et d’hébergements saisonniers à des fins touristiques » est toujours en vigueur

F.Bi.

— 

L'avenue Jean-Médecin, à Nice, complètement vide le soir du 21 mars 2020, alors qu'un couvre-feu vient d'être instauré dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus
L'avenue Jean-Médecin, à Nice, complètement vide le soir du 21 mars 2020, alors qu'un couvre-feu vient d'être instauré dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus — ANP / 20 Minutes

Il concerne 24 communes du littoral et de plus de 10.000 habitants sur la Côte d’Azur. L’arrêté préfectoral imposant un couvre-feu entre 22 h et 5 h du matin dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus a été prolongé jusqu’au 11 mai, font savoir les services de l’Etat dans les Alpes-Maritimes.

« L’interdiction dans l’ensemble du département des locations de chambres d’hôtel et d’hébergements saisonniers à des fins touristiques » et « l’interdiction d’accès au port de Nice, hors ayants droit », sont également renouvelées jusqu’à la même date, pour faire respecter le confinement, a aussi précisé la préfecture des Alpes-Maritimes.

Les massifs forestiers toujours interdits d’accès

Ces nouvelles mesures sont décidées suite à l’intervention du président de la République, lundi soir, et la publication au Journal officiel du décret n°2020-423 du 14 avril prolongeant les mesures nationales de restriction des déplacements jusqu’au 11 mai 2020.

Notre dossier sur le Covid-19

La préfecture souligne également que les interdictions d’accès aux massifs forestiers, aux berges des rivières, fleuves et canaux ainsi qu’au rivage du littoral et au sentier du littoral vont continuer à s’appliquer.