Coronavirus à Mougins : Une plainte pour « homicide involontaire » déposée par les proches de quatre résidents morts à l’Ehpad

JUSTICE Une première plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui » avait déjà été déposée au début du mois par la famille d’une des 36 victimes de l’établissement

20 Minutes avec AFP

— 

L'Ehpad La Riviera de Mougins, dans les Alpes-Maritimes.
L'Ehpad La Riviera de Mougins, dans les Alpes-Maritimes. — YANN COATSALIOU / AFP

De l’émotion, de l’incompréhension et un besoin de justification. Une plainte contre X pour homicide involontaire, non-assistance à personne en danger et mise en danger d’autrui a été déposée vendredi 10 avril à Grasse par des proches de quatre résidents morts dans un Ehpad de Mougins, près de Cannes, où le Covid-19 a tué 36 personnes.

Une première plainte pour mise en danger de la vie d’autrui avait déjà été déposée début avril par la famille d’une résidente de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) La Riviera, qui appartient au groupe Korian et comptait 109 résidents avant la crise sanitaire.

« Les personnes âgées sont décédées en silence »

« Ces infractions ont causé aux plaignants de lourds préjudices moraux. Dépourvus d’information sur l’état de santé des membres de leur famille, ils ont été particulièrement choqués d’apprendre le nombre considérable de contaminations par la presse locale », souligne Me Fabien Arakelian. « Ils ont pris connaissance des décès tragiques de leurs parents, grands-parents ou tante dans des conditions aberrantes et dramatiques, sans pouvoir être à leurs côtés au moment de leur fin de vie douloureuse, et parfois même sans pouvoir leur rendre un dernier hommage », ajoute-t-il.

Le premier décès d’un malade atteint du Covid-19 dans cet établissement date du 15 mars 2020 et a été signalé le lendemain à l’Agence régionale de santé (ARS). Durant les quinze jours suivants, selon la plainte, « les personnes âgées sont décédées en silence au sein de l’Ehpad de Mougins ». Parmi elles, Odette Noyer, 94 ans, et Jacques Petitgirard, 87 ans, dont la fille a appris le décès par un texto des pompes funèbres. Ils font partie des victimes dont les proches se sont associés à cette nouvelle plainte.

La ville de Mougins se porte partie civile

« Aucun transfert des résidents testés négatifs n’a été envisagé », déplore l’avocat parisien.

La plainte souligne également que l’organisation de l’établissement en trois secteurs étanches pour protéger les résidents non malades « n’a été effective qu’à partir du jeudi 9 avril » et que le dépistage systématique des résidents n’a démarré que le 6 avril, malgré des appels répétés du maire de Mougins, Richard Galy, lui-même médecin.

Lors d'une visioconférence de presse, ce dernier a indiqué que la ville se portait partie civile aux côtés des familles endeuillées. « Il faut que toute la lumière soit faite sur ce drame humain, pour que plus jamais, nos parents ne soient emportés dans des conditions aussi inhumaines », a déclaré l'élu.

Plus de 4.000 décès enregistrés en maison de retraite dans l'Hexagone

Depuis le début de la pandémie, le groupe Korian a enregistré 356 décès en lien avec le coronavirus dans ses maisons de retraites en France où séjournent 23.000 personnes, comme l'a précisé la directrice générale Sophie Boissard sur RTL.

Au niveau régional, Philippe de Mester, le directeur général de l’ARS Paca dénombrait 160 décès parmi les personnes placées en Ehpad. 135 des 580 établissements accueillant des personnes âgées ou dépendantes ont enregistré des cas positifs au Covid-19.

Selon les derniers chiffres du gouvernement, 4.166 décès ont été enregistrés en maison de retraite, sur un total de 12.210 morts dans tout l'Hexagone.