Coronavirus dans les Alpes-Maritimes: A Cagnes-sur-Mer aussi, le sport sera désormais interdit après 10h

CONFINEMENT Une décision prise « devant le relâchement du respect des règles de confinement »

Fabien Binacchi

— 

Un homme faisant un jogging (illustration)
Un homme faisant un jogging (illustration) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Tout comme la ville de Paris, celle de Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) a décidé de serrer la vis pour les sportifs, ou plutôt ceux qui auraient tendance à abuser de l’excuse de l’exercice physique pour sortir de leur confinement. La commune annonce ce mardi après-midi avoir pris un arrêté municipal « interdisant les activités sportives de 10 h à 19 h », créneau également choisi dans la capitale.

« Devant le relâchement du respect des règles de confinement constaté et signalé notamment par le préfet, le maire de Cagnes-sur-Mer a pris la décision d’intervenir afin de faire respecter ces règles absolues », indique la ville. Elle précise que le texte a été signé « en concertation avec la Police nationale chargée de constater et de sanctionner les abus ».

Une « mesure d’intérêt général »

Cette « mesure d’intérêt général » est complémentaire à l’arrêté du préfet imposant un couvre-feu de 22 h à 5 h sur l’ensemble du département, rappelle la ville de Cagnes-sur-Mer.

« Il en va de la santé des Cagnois et de la vie même de certains en cette période où nous sommes de pic épidémique », explique le maire LR Louis Nègre. A quelques kilomètres de Cagnes-sur-Mer, la ville de Nice a annoncé dès lundi une mesure similaire, mais ne permettant la pratique sportive qu’entre 6 h et 12 h et de 18 h à 20 h.