Coronavirus à Mougins : Déjà 34 pensionnaires décédés, 33 autres cas positifs… Ce que l’on sait de la situation à l’Ehpad La Riviera

CRISE SANITAIRE Cette maison de retraite médicalisée de la Côte d’Azur, qui comptait 109 résidents avant la crise du Covid-19, est durement touchée

Fabien Binacchi

— 

L'Ehpad La Riviera de Mougins, dans les Alpes-Maritimes.
L'Ehpad La Riviera de Mougins, dans les Alpes-Maritimes. — YANN COATSALIOU / AFP
  • Le Covid-19 a fait 34 morts dans le même Ehpad de Mougins.
  • Des tests réalisés sur les autres résidents ont permis de détecter 33 cas positifs et 19 cas suspects qui vont être placés dans deux secteurs « étanches » dès jeudi soir.
  • La gestion de l’épidémie dans cette maison de retraite médicalisée fait l’objet de plusieurs enquêtes, notamment après le dépôt d’une plainte contre X.

Le maire de Mougins Richard Galy, lui-même médecin, décrit « quelque chose d’apocalyptique, une hécatombe ». Dans cette commune située près de Cannes (Alpes-Maritimes), le nouveau coronavirus a déjà tué près d’un tiers des résidents d’un même Ehpad du groupe Korian, en deux semaines seulement.

Et, ces derniers jours, le Covid-19 a encore fait de nouvelles victimes dans les étages de La Riviera, cette maison de retraite médicalisée. Aujourd’hui, quelle est la situation ? 20 Minutes fait le point.

Quel est le bilan de l’épidémie parmi les résidents ?

Le nouveau coronavirus avait déjà fait 31 morts, entre le 20 mars et le week-end dernier, parmi les 109 résidents de cet Ehpad installé dans la commune de Mougins. Mardi soir, la direction de la structure mouginoise a fait savoir que trois autres personnes étaient « décédées au cours des dernières 48h ». « Toutes nos pensées vont à leurs familles et à leurs proches endeuillés », a-t-elle écrit dans un communiqué.

Des familles qui ont déjà exprimé des doutes sur la bonne gestion de cette épidémie. La procureure de la République de Grasse a fait savoir au cours du week-end qu’une plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui » avait été déposée par les proches d’une résidente. « Une enquête est en cours », a précisé Fabienne Atzori.

Combien d’autres pensionnaires ont-ils été testés positifs au Covid-19 ?

Ils étaient réclamés depuis plusieurs jours notamment par les familles, le maire de Mougins et Charles-Ange Ginésy, le président du département des Alpes-Maritimes, qui souhaite « leur généralisation dans tous les Ehpad ». Des tests de dépistage du nouveau coronavirus ont enfin été réalisés sur les autres résidents de La Riviera. Et le verdict est tombé mardi : « Sur 75 tests effectués, le laboratoire nous indique que 33 sont positifs, 23 sont négatifs et 19 sont inconclusifs, c’est-à-dire qu’ils peuvent laisser penser à une suspicion de Covid-19 sans toutefois être positifs », indique la direction.

Avec ces résultats, comment l’Ehpad va-t-il être réorganisé ?

Ce week-end, les responsables de cette maison de retraite médicalisée du groupe Korian envisageaient d’établir deux « parties étanches » pour séparer les résidents testés positifs et les autres. « Au regard de ces 19 tests inconclusifs, sur la recommandation de l’ARS [Agence régionale de santé Paca], trois secteurs distincts vont être mis en place au sein de l’établissement », chacun dans une aile différente, a finalement précisé la direction mardi soir. Soit « un pour les résidents testés négatifs », « un pour les résidents testés positifs et symptomatiques » et un « dernier pour les résidents testés positifs mais asymptomatiques et pour les résidents testés inconclusifs ».

Cette nouvelle organisation à trois secteurs étanches, qui ne sera effective qu’à partir de jeudi soir, inclura trois équipes soignantes distinctes. Elles ne « se croiseront pas puisqu’elles disposent de vestiaires, de salles de repos, et d’ascenseurs différents », note le groupe Korian. Des tests pratiqués sur le personnel avaient fait apparaître que 14 des 50 employés de la maison de retraite médicalisée étaient positifs au Covid-19.

Des responsabilités vont-elles être établies vis-à-vis de cette « hécatombe » ?

Une autre gestion de l’épidémie dans cet Ehpad de Mougins aurait-elle pu permettre d’éviter des morts parmi les résidents ? C’est la question que se posent les familles mais aussi désormais la justice, saisie par une plainte. En attendant, le groupe Korian, propriétaire de la maison de retraite, mais aussi l’Agence régionale de santé Paca sont pointées du doigt. « Depuis le 16 mars, tous les jours nous avons crié au secours et rien ne s’est fait », l’ARS « a certainement tardé à prendre la mesure de la situation parce que c’était la première dans la région », a pointé Charles-Antoine Pinel, directeur général France seniors du groupe Korian, interrogé par Nice-Matin.

Toujours dans le quotidien régional, le délégué départemental de l’ARS indique avoir notamment demandé à l‘établissement, dès le 19 mars, « de se conformer » à « la doctrine nationale » établie dans le cas d’une « confirmation de trois cas positifs au sein d’un établissement ». Elle « impose une organisation spatiale prévoyant notamment un secteur dédié pour les malades confirmés, un secteur pour les autres personnes présentant des symptômes évocateurs et un troisième pour les résidents asymptomatiques », détaille Romain Alexandre. Le responsable a fait savoir qu’une « inspection de l’ARS », une enquête en somme, était « lancée depuis lundi » avec, sur place, quatre intervenants de l’organisme et « un expert de la prévention des infections, venu d’un CHU extérieur ».

Dans son communiqué diffusé mardi soir, la direction de l’Ehpad fait valoir que « les équipes de l’ARS sur place ont pu constater lors de leur visite que l’établissement disposait d’équipements de protection individuels en nombre suffisant et que les effectifs du personnel étaient jusqu’alors en nombre également ».