Coronavirus à Cannes : Dix mois de prison ferme pour un SDF qui a blessé un policier

FAITS DIVERS Le sans-abri avait pris la fuite pour se soustraire à un contrôle dans le cadre du confinement

F.Bi.
— 
Voiture de police (illustration)
Voiture de police (illustration) — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le contrôle routier organisé dimanche à l’est de Cannes avait franchement mal tourné. Un policier chargé de la surveillance du confinement, décidé pour lutter contre la propagation du coronavirus, a eu maille à partir avec un SDF. Résultat : une double fracture ouverte de la cheville. Le sans-abri a écopé de dix mois de prison ferme, rapporte Nice-Matin.

L’imposant ressortissant roumain a été condamné mardi soir par le tribunal correctionnel de Grasse pour « violence sur personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné une incapacité de travail de plus de huit jours » et « refus de se soumettre aux obligations de son état alcoolique ». Il est sous le coup d’un mandat de dépôt.

Dimanche sur les coups de 16 h, le SDF qui circulait à pied, avait pris la fuite pour se soustraire à un contrôle de police. Lancé dans une course folle, a priori sous l’emprise de l’alcool, il a fini par se retourner pour en découdre avec le fonctionnaire qui le suivait. Un face-à-face musclé et une chute plus tard, l’agent se blessait gravement à la cheville.