Coronavirus à Nice : Le patron milliardaire du Gym va faire produire un million de flacons de gel hydroalcoolique par mois

PRODUCTION DE MASSE A la tête d’Ineos, un géant de l’industrie pétrochimique, Jim Ratcliffe annonce la construction de trois nouvelles usines

F.Bi.

— 

Du gel hydroalcoolique, illustration
Du gel hydroalcoolique, illustration — SYSPEO/SIPA

Il va faire construire trois usines, en Allemagne, en Ecosse et dans le Sud de la France, pour produire du gel hydroalcoolique en pleine crise du coronavirus. Jim Ratcliffe, le président milliardaire de l'OGC Nice, le club de football de la ville, a annoncé ce mardi, qu’Ineos, son entreprise basée au Royaume-Uni et l’un des géants de l’industrie pétrochimique, allait se lancer dans la fabrication d’un million de flacons par mois.

« Ineos construira une unité de production sous dix jours en France », sur son site de Lavéra, près de Martigues, est-il précisé dans un communiqué. L’entreprise, qui est « le plus grand fabricant européen de l’ingrédient de base du désinfectant pour les mains », l’alcool isopropylique et l’éthanol, selon le Britannique Jim Ratcliffe, est déjà en train de monter une usine en Allemagne, à Herne, et une autre à Grangemouth, en Ecosse.

Gratuit pour les hôpitaux

Ineos mettra son gel hydroalcoolique à la disposition des hôpitaux, gratuitement pendant toute la durée de la crise sanitaire. Des flacons seront également destinés à la grande distribution et revendus par des détaillants. « Le produit sera fabriqué conformément aux spécifications de l’Organisation mondiale de la santé et sera spécialement conçu afin de tuer les bactéries et les virus », précise la société basée au Royaume-Uni.

« Si nous pouvons trouver d’autres moyens d’aider dans la lutte contre le coronavirus, nous sommes absolument déterminés à faire notre part », conclut Jim Ratcliffe