Coronavirus : Des chauffeurs pour les soignants, des courses pour les personnes âgées… La Côte d’Azur solidaire

SOLIDARITÉ Les initiatives citoyennes se multiplient depuis le début du confinement

J.H. avec AFP

— 

Emmanuel Barroso et son père Joseph
Emmanuel Barroso et son père Joseph — My private driver 06
  • Les Azuréens font preuve de solidarité durant le confinement, à l'image de ces quatre initiatives.
  • Partagez vous aussi vos actions originales dans le formulaire disponible à la fin de cet article. 

Vous êtes nombreux, chaque jour à 20 h, à applaudir le personnel soignant depuis votre balcon ou votre fenêtre. Mais votre solidarité ne s’arrête pas là. Tour d’horizon de quatre initiatives (parmi tant d’autres) lancées sur la Côte d’Azur.

> Dans le Vieux-Nice, des jeunes font les courses des anciens

« Il y a deux semaines, on s’est dit qu’on devait faire quelque chose : il y a beaucoup de personnes âgées ici qui prendraient énormément de risques à sortir, alors on a eu cette idée », raconte Bastien Gambaudo, président du comité de quartier du Vieux-Nice.

Avec une dizaine d’autres jeunes hommes, dont son frère Ugo, professeur de maths à Menton, et Sofiane, qui travaille dans un lycée de Nice, le manager dans l’événementiel livre chaque jour entre cinq et dix personnes depuis l’aggravation de l’épidémie de Covid-19 et le début du confinement.

Il suffit de téléphoner le matin, l’équipe de Bastien passe ensuite récupérer la liste de courses et l’argent, puis revient pour les livrer l’après-midi.

« Le profil des gens qui font appel à nous, c’est à 80 % des petites dames toutes seules qui ont dépassé 80 ans, mais il y a aussi des personnes malades, parfois sous chimiothérapie », précise Bastien, qui fait sa tournée en prenant le maximum de précautions, avec des gants et un masque.

> Une aide qui roule pour les taxis et les chauffeurs de VTC

« Je suis justement en train de prendre en charge une infirmière qui rentre du CHU là. » Depuis lundi, Emmanuel Barroso, patron de l’entreprise My private driver 06, transporte gratuitement le personnel soignant sur le chemin des Ehpad, cliniques et hôpitaux.

« J’ai été éduqué dans l’entraide, explique le chauffeur qui avait déjà conduit des personnes isolées à leurs bureaux de vote lors de l’élection présidentielle en 2017. Après avoir entendu le président de la République parler de réquisition des taxis la semaine dernière, j’ai attendu. Comme rien n’est arrivé, cinq jours plus tard, j’ai lancé ma propre initiative avec mon père. »

Une dizaine de trajets ont déjà été effectués sur les secteurs d’Antibes, Villeneuve-Loubet, Cagnes-sur-Mer, La Colle-sur-Loup et Vallauris – Golfe-Juan. Emmanuel Barroso a été rejoint par six autres VTC et sollicité par des collègues de Lyon et Toulouse qui souhaitent imiter la démarche.

À Nice et à Cannes, les syndicats de taxi se sont également organisés pour offrir le même type de services gratuitement.

> Tout, tout, tout, ils feront tout pour votre toutou

Avec son association Terre Bleue, Hélène Granouillac est engagée pour la cause animale et l’écologie. Alors quand il a fallu agir, l’Azuréenne a pensé au sort des animaux de compagnie.

Avec les membres de Terre Bleue, elle propose aux personnes qui ne le peuvent pas de promener leur chien ou de nourrir leur chat.

Les personnes intéressées peuvent la contacter via Facebook, par téléphone au 04 93 81 90 28 ou par mail à l’adresse : terrebleue2@wanadoo.fr

> Les garagistes et les vendeurs de pièces détachées dépannent le personnel soignant

Un appel à l’aide avait été lancé, ils ont répondu présents. À Vallauris – Golfe-Juan, des professionnels de l’automobile de la commune ont mis à disposition gracieusement 500 kits de housses jetables (volant, siège, frein à main et tapis de sol) et 1.000 paires de gants à destination des professionnels de santé. Infirmiers, médecins, pharmaciens, personnels d’Ehpad et autres professions d’aide à la personne peuvent ainsi les récupérer les lundis et vendredis, de 10 h à midi, à l’hôtel de ville. En parallèle, la municipalité leur fournit du gel hydroalcoolique.

> Aider en restant chez soi

C’est l’aide la plus simple et celle qui demande le moins d’effort. Rester confiné est une des manières d’éviter la propagation de la pandémie afin d’épargner les plus fragiles et d’éviter d’engorger les hôpitaux. L’occasion aussi de prendre des nouvelles de sa famille, de ses amis ou bien encore des personnes esseulées avec qui vous n’aviez plus de contact.

Vous aussi, vous donnez de votre temps ? Vous avez lancé une initiative originale pour surmonter le confinement ? Dites-le nous dans le formulaire ci-dessous. Certaines actions seront relayées sur notre site 20minutes.fr