Coronavirus à Nice : Après Christian Estrosi, le préfet des Alpes-Maritimes testé également positif

DIAGNOSTIC « Il va bien et continue de travailler », a précisé son directeur de cabinet

Fabien Binacchi

— 

Le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez, ici aux côtés de Christian Estrosi, le 15 février 2020 au Carnaval de Nice
Le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez, ici aux côtés de Christian Estrosi, le 15 février 2020 au Carnaval de Nice — Lionel Urman/SIPA

Il était confiné depuis lundi, après avoir côtoyé à plusieurs reprises Christian Estrosi, testé positif au coronavirus. Le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez, 62 ans, a lui aussi contracté le virus, a-t-il été révélé ce vendredi. « Il va bien et continue de travailler depuis son bureau du palais sarde », sa résidence dans le Vieux-Nice, a confirmé auprès de 20 Minutes son directeur de cabinet Jean-Gabriel Delacroy.

Le représentant de l’Etat dans le département a pris connaissance du diagnostic ce vendredi matin après avoir passé un test à la suite de la survenue de symptômes caractéristiques du Covid-19. Il s’était lui-même mis à l’écart après avoir appris que le maire de Nice, qu’il avait rencontré les jours précédents, était positif au coronavirus. Le 2 mars, le préfet de l’Oise avait également été placé à l’isolement « par précaution », après avoir côtoyé le maire de Crépy-en-Valois, contaminé par l’agent infectieux.

A quelques kilomètres de Nice, le palais princier de Monaco a annoncé, jeudi, que le prince Albert-II était positif au Covid-19, précisant que « son état de santé [n’inspirait] aucune inquiétude ». Ce diagnostic a été révélé trois jours après que le ministre d’Etat Serge Telle, équivalent du Premier ministre, a indiqué avoir contracté le virus.