VIDEO. Coronavirus sur la Côte d’Azur : Des joggers, des chiens et un confinement pas toujours respecté

SORTIES Les premières amendes ont été dressées notamment à Nice, sur la promenade des Anglais que la préfecture menace de fermer

Fabien Binacchi

— 

Coronavirus: Des joggers, des chiens et un confinement pas toujours respecté sur la Côte d'Azur — 20 Minutes

Ils se tiennent à un bon mètre de distance. OK. Mais, en période de confinement, ils n’ont rien à faire là. Face à la mer, à quelques mètres du palais des festivals de Cannes, deux personnes assises sur le muret qui les sépare de la plage (vide) prennent le soleil. Un policier municipal à moto les interpelle : « Vous ne pouvez pas rester ». « Mais on porte des masques », répond le jeune homme, finalement invité à « rentrer à la maison ».

Du côté de la Croisette, mais aussi à Nice, les consignes à respecter depuis qu’Emmanuel Macron a décidé de « limiter les déplacements » pour freiner l’épidémie de coronavirus ne sont quelques fois pas respectées. Sur la promenade des Anglais, les premières amendes ont été dressées ce mercredi. Défaut d’autorisation ou motif de déplacement non valable ont été verbalisés. Trop de monde. Ce mercredi après midi, la préfecture des Alpes-Maritimes indiquait qu’elle « prendra toute disposition pour interdire l’accès à ces secteurs » si « la situation venait à perdurer ».

Les joggers et autres sportifs en règle, en revanche, ne rencontraient pas de soucis avec les forces de l’ordre. Tout comme ceux qui promenaient leur chien. Hélène était de ceux-là, avec Paprika au bout de sa laisse sur le parvis inhabituellement vide du centre de congrès cannois. « C’est une ambiance incroyable, les bruits de circulation n’existent plus. Je n’avais jamais entendu les oiseaux chanter aussi fort dans le centre-ville », dit-elle.