Coronavirus à Nice : Pendant le confinement, le canon n'annoncera plus midi

CORONAVIRUS La tradition niçoise a été suspendue durant la période de lutte contre la propagation du coronavirus

20 Minutes avec AFP

— 

Coronavirus à Nice : Pendant le confinement, le canon n'annoncera plus midi
Coronavirus à Nice : Pendant le confinement, le canon n'annoncera plus midi — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Qu’il vente, pleuve ou neige, le coup de canon qui marque l’heure de midi à Nice depuis plus d’un siècle n’avait jamais cessé, sauf le 14 juillet depuis l’attentat qui a fait 86 morts sur la Promenade des Anglais en 2016. Depuis ce mercredi, il se tait à nouveau. La mairie souhaite ne maintenir « que les services prioritaires » durant la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.

Une tradition qui remonte à 1862

La tradition niçoise remonte aux fantaisies d’un lord écossais. « En 1862, Sir Thomas Coventry mangeait chez lui avec ses officiers. Comme sa femme était souvent en retard, il utilisait ce coup de canon comme signal pour qu’elle lui fasse à manger, expliquait Philippe Arnello à 20 Minutes. Quand il est rentré chez lui dans son château d’Edimbourg, il a laissé une somme d’argent à la mairie de Nice pour que ce rituel perdure. » C’est ensuite Malaussena qui a fait voter un arrêté municipal pour que cette tradition perdure.

Le bruit, qui fait souvent sursauter les visiteurs qui n’y sont pas habitués, n’est plus produit par un canon miniature mais créé par un engin pyrotechnique, dont le responsable restera confiné chez lui.