Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
DE L'EAU SOUS LES PONTSLes œuvres du musée Cocteau de Menton attendent toujours leur restauration

Menton : Un an et demi après la tempête, les œuvres du musée Cocteau attendent toujours leur restauration

DE L'EAU SOUS LES PONTS
Parallèlement au travail sur les œuvres, qui devrait bientôt commencer, des travaux vont également débuter dans le musée
Fabien Binacchi

Fabien Binacchi

L'essentiel

  • En octobre 2018, une vague a submergé les réserves du musée Cocteau, à Menton.
  • Au total, 60 % des œuvres présentes dans le centre d’art ont été endommagées.
  • Leur restauration va pouvoir commencer.

A plat dans des armoires à tiroirs, alignées sur des étagères ou encore dans leur cadre, délicatement posées sur des cales… A Menton, les œuvres rescapées du musée Cocteau pris sous les eaux la nuit du 29 au 30 octobre 2018 patientent toujours en coulisses. Sur une mezzanine du musée de la Préhistoire en fait.

« C’est un long processus. Elles ont été triées pour identifier les travaux de restauration à faire. Un constat d’état a été fait par les assurances [qui prendront le relais financier à la suite du classement de l’incident en catastrophe naturelle]. Et un cabinet d’art graphique est venu sur place pour tout évaluer. Les travaux vont pouvoir commencer », explique Sandrine Faraut, attachée de conservation.

« Un peu moins de 5 % des œuvres ne pourront pas être récupérées »

Il y a presque un an et demi, en pleine tempête, une vague avait balayé le centre d’art dédié à l’œuvre de Jean Cocteau (collection Séverin Wunderman). Un « coup de mer » qui a entraîné une inondation dévastatrice dans le sous-sol de l’édifice signé Rudy Ricciotti. Jusqu’à 1,6 m d’eau s’était retrouvé dans les réserves abritant quelque 2.000 œuvres.

Les affiches de Cocteau seront rachetées
Les affiches de Cocteau seront rachetées - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

« Au total, 60 % des œuvres ont été touchées. Et un peu moins de 5 % ne pourront pas être récupérées. Notamment les affiches de Cocteau. On a évalué que cela coûtera moins cher de les racheter que de les restaurer. Nous avons identifié d’autres exemplaires dont on pouvait faire l’acquisition », détaille Sandrine Faraut.

Des collages, des céramiques, des dessins ne sont pas récupérables non plus. Ils seront conservés en l’état dans de nouvelles réserves. Pour les autres, le travail de restauration va commencer « dans les prochaines semaines » à Marseille, sous la responsabilité de la Direction régionale des Affaires culturelles. Et il s’annonce long et fastidieux. « C’est déjà compliqué quand les dégâts sont causés par de l’eau. Mais là, c’est en plus de l’eau salée. Il faut mettre en place d’autres procédés », précise la spécialiste.

Un auditorium pour remplacer les réserves dans le musée

Mais il y a le temps. La réouverture du musée n’est prévue que pour… la fin de l’année 2022. « Les études sont en cours de finalisation pour savoir comment mieux protéger le bâtiment. Un auditorium devrait venir remplacer les réserves, transférées ailleurs dans la ville. Et des pompes plus performantes devraient être installées. »

Les travaux dans le musée doivent débuter très prochainement
Les travaux dans le musée doivent débuter très prochainement - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Le lancement du chantier ne devrait plus tarder, avec la pose de palissades de protection tout autour du musée avant la fin du mois. En attendant, l’œuvre de Cocteau continue de vivre à quelques mètres de là, à l’intérieur du Bastion. Ce musée accueille l’exposition « Cocteau design » jusqu’au 31 août.

Sujets liés