Coronavirus : la Foire de Nice contrainte d’annuler, le Mipim de Cannes n’ouvrira ses portes qu’en juin

Événementiel Les deux grands rassemblements professionnels ont opté pour le principe de précaution afin d’éviter toute propagation du coronavirus Covid-19

Jonathan Hauvel

— 

Le Mipim devait rassembler plus de 25.000 professionnels de l'immobilier (archives)
Le Mipim devait rassembler plus de 25.000 professionnels de l'immobilier (archives) — Valery Hache AFP
  • Alors que cinq cas avérés de coronavirus ont été pris en charge par le CHU de Nice, les salons professionnels des Alpes-Maritimes prennent leurs dispositions.
  • La Foire de Nice a été contrainte d’annuler la tenue de sa 76e édition.
  • À Cannes, le Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim) a été reprogrammé du 2 au 5 juin.

Le coronavirus avait déjà provoqué la fin prématurée du Carnaval de Nice et de la Fête du citron à Menton. C’est désormais au tour de la Foire de Nice et du Mipim de Cannes d’être impactés.

Prévue du 7 au 16 mars, la 76e édition de la Foire de Nice n’aura pas lieu. Le maire de Nice Christian Estrosi a annoncé son annulation, samedi, en accord avec la préfecture des Alpes-Maritimes.

« Il y a quelques jours encore, nous espérions être en mesure d’ouvrir cette manifestation attendue par les Niçois et les 100.000 visiteurs qui la fréquentent. Nous observons comme tous l’évolution très rapide de la situation sanitaire en France », a commenté Marc Ippolito, président de l’association organisatrice Nicexpo.

Cette décision est intervenue avant que le ministre de la Santé, Olivier Véran, ait fait part de sa décision d’annuler « tous les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné ».

500 exposants étaient attendus à la Foire de Nice. Environ 60.000 devis et contrats devaient être signés pendant et après l’événement, générant ainsi 28 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Nicexpo devra, quant à elle, faire face à des pertes sèches, les assurances ne prenant pas en charge les épidémies.

Changement de plan pour le Mipim

Vendredi encore, Reed Midem promettait que le Marché international des professionnels de l'immobilier (Mipim) de Cannes se tiendrait «comme prévu» du 10 au 13 mars, au Palais des festivals. L’organisateur de cet événement phare du secteur a finalement décidé de repousser l’événement du 2 au 5 juin 2020, par la voix de son président Paul Zilk, arguant de « l’évolution du contexte ».

« Ce n’est pas une décision que nous prenons facilement. Nous pensons que ces nouvelles dates donneront l’opportunité à la communauté internationale du Mipim d’atteindre ses objectifs business », a ajouté le responsable.

Avec plus de 25.000 participants l’an dernier, le Mipim est un événement encore plus important pour Cannes que le Festival du cinéma en mai.