Municipales 2020 à Nice : Ces candidats (plus ou moins) connus qui arrivent tout en bas des listes

STAR SYSTEM Les candidats aux municipales avaient jusqu’à 18 h, jeudi, pour déposer leur liste en préfecture

Jonathan Hauvel

— 

L'apnéiste Guillaume Néry et l'ex-animatrice Denise Fabre figurent sur les listes pour les élections municipales 2020à Nice
L'apnéiste Guillaume Néry et l'ex-animatrice Denise Fabre figurent sur les listes pour les élections municipales 2020à Nice — G. Néry / Caters / Sipa (archives)
  • Chaque liste aux municipales à Nice doit contenir 69 noms, auxquels peuvent s’ajouter un ou deux remplaçants.
  • 20 Minutes fait le point sur les candidats honorifiques en pied de liste.

Soixante-neuf. C’est le nombre de noms que doit comporter, au minimum*, une liste candidate pour les élections municipales dans les communes de plus de 300.000 habitants. Parmi eux, il y a ceux des têtes de liste, présents depuis quelques semaines sur les tracts de campagne. Et puis il y a ceux qui figurent à la dernière place symbolique. Alors que le dépôt des listes s’est clôturé jeudi à 18h, 20 Minutes vous propose un tour d’horizon de ces 69es ou 70es femmes ou hommes à Nice.

Un candidat à couper le souffle pour Nice écologique

Le champion du monde d’apnée Guillaume Néry a rejoint la liste Nice écologique (EELV-AEI), menée par Jean-Marc Governatori. « Aujourd’hui, on incite chaque personne à changer ses comportements. Les petites actions individuellement doivent s’accompagner de décisions politiques. En adhérant à cette liste, j’adhère à un programme qui veut repenser la ville à travers le prisme de l’écologie. Cela peut parait extrémiste aujourd’hui mais ça deviendra une nécessité », explique l’ambassadeur de la planète.

La liste Nice écologique s’est également offert les services du chanteur niçois Mehdi Parisot, alias Medi. Le créateur du label Dime On avait connu un grand succès avec son tube How Would You Do It.

Denise Fabre tire sa révérence sur la liste LR – UDI

L’ex-speakerine du petit écran prend du recul en politique. Actuellement dixième adjointe en charge de l’événementiel et de la promotion de l’image de la ville, Denise Fabre occupera la 70e place de la liste conduite par le maire sortant Christian Estrosi.

Une liste sur laquelle figurent également le journaliste Henry-Jean Servat, qui aura pour mission de défendre la cause animale (47e place), et Patrick Mottard, président du Parti radical de gauche (PRG) des Alpes-Maritimes et de Provence-Alpes-Côte d’Azur (43e place).

La liste RN fait du neuf avec du vieux

Me Jacques Peyrat, ancien sénateur-maire de Nice (1995-2008), occupera la place d’honneur de la liste « Retrouver Nice », conduite par Philippe Vardon et soutenue par le Rassemblement national et la Droite populaire. « La présence de Jacques Peyrat symbolise le passage de flambeau entre celui qui a été maire de Nice pendant treize ans et celui qui pourrait le devenir dans trois semaines », a commenté la tête de liste Philippe Vardon. Habile Bill !

L'ancien maire de Nice (1995-2008), Jacques Peyrat (archives)
L'ancien maire de Nice (1995-2008), Jacques Peyrat (archives) - Jean Christophe Magnenet afp.com

L’avocat Joseph Ciccolini a « Nice au cœur » (PS)

Le Niçois est connu pour avoir lutté contre les arrêtés anti-mendicité de Jacques Peyrat et pour son engagement en faveur des migrants. Il est également actif dans l’opposition des avocats à la réforme des retraites. « C’est un vraiment un personnage emblématique de la gauche à Nice », vante-t-on du côté de la liste dirigée par le socialiste Patrick Allemand.

Petite faveur entre parachutistes au sein de « Nice pour tous »

« Didier Codani a tenu absolument à être le dernier de la liste, note Benoit Kandel, tête de liste de “Nice pour tous” (CNIP – DLF). Etant tous les deux brevetés parachutistes, je lui devais cette faveur. » L’ancien militaire et actuel cadre chargé du contrôle de gestion pour Côte d’Azur Habitat a été choisi car « il est à un croisement des valeurs entre le social, la patrie et la défense du territoire ».

Didier Codani
Didier Codani - D. Codani

Un coup du sort pour la liste « Tous pour Nice »

C’est Michelle Villeminot, retraitée niçoise, qui figure au pied de la liste UPR. Une position qu’elle doit un peu au hasard. « Nous avons sélectionné les personnes qui ont fourni un casier judiciaire vierge (bien que cela ne soit pas obligatoire), qui l’ont amené le plus tôt, qui sont militantes bien sûr. Il y a ensuite eu un panachage par tirage au sort », détaille la tête de liste Valéry Sohm.

Viva ! a le regard tourné vers les étoiles

L’astronome Jean-Louis Heudier est le 70e candidat de la liste Viva ! Celui qui a dédicacé sa vie à la vulgarisation scientifique et qui a exercé à l’observatoire de la Côte d’Azur s’est laissé convaincre par le rassemblement citoyen, mené par l’avocate Mireille Damiano et soutenu par le PCF, Ensemble !, Générations et La France Insoumise. « C’est un scientifique de grande renommée et un militant historique dont les actions sont ancrées dans la vie quotidienne », conclut-on en interne.

L'astronome Jean-Louis Heudier
L'astronome Jean-Louis Heudier - Viva !

*Les noms d'un ou deux remplaçants peuvent être ajoutés, portant le total de candidats par liste à 70 ou 71