Coronavirus : Un restaurant de Nice annonce sa fermeture temporaire pour coller au « principe de précaution »

PSYCHOSE Aucune consigne n'a été donné en ce sens alors qu'aucun cas confirmé n'a été encore rencensé dans les Alpes-Maritimes

Fabien Binacchi

— 

Une employée de restaurant (Illustration)
Une employée de restaurant (Illustration) — Pixabay

Ils l’ont annoncé sur leur compte Instagram. Les gérants du restaurant Paperplane, un établissement bio et vegan de Nice, ont décidé de fermer leurs portes « pour une durée indéterminée » afin d’appliquer le « principe de précaution face à la menace imminente du coronavirus sur [la capitale azuréenne] et autres villes proches de l’Italie », disent-ils.

Cette initiative isolée, qui ne suit aucune préconisation des pouvoirs publics, est « un choix de protection envers nous-mêmes, nos employés et notre clientèle », est-il précisé.

« Ce type de mesure relève de chaque entreprise », fait valoir Romain Alexandre, délégué départemental de l’Agence régionale de santé (ARS) Paca, qui n’a donné aucune consigne en ce sens tout comme la préfecture des Alpes-Maritimes, qui n’a pour le moment pas décidé d’annuler les rendez-vous festifs lancés sur la Côte d’Azur.

Il faut « raison garder » face au Coronavirus, selon un infectiologue

Interrogé justement sur l’opportunité de clôturer le Carnaval de Nice ou encore la Fête des citrons de Menton pour éviter la survenue de cas, Eric Cua, infectiologue au CHU de Nice répondait mardi que n’importe quel lieu rassemblant du public pouvait avoir un impact.

« A partir de moment où vous avez un virus à transmission respiratoire et que vous mettez cet individu [infecté] dans un lieu où il y a beaucoup de monde, ça joue un rôle énorme dans l’expansion de ces maladies. Mais ça peut être aussi dans un cinéma, ou même dans une simple réunion », expliquait le spécialiste, appelant tout de même à « raison garder ». « Ce n’est pas un virus qui va décimer la population », assure-t-il.