Auron : Comment la station des Alpes-du-Sud opère une montée en gamme pour « concurrencer Megève et Méribel »

EN MONTAGNE De nombreux complexes immobiliers de luxe ont été lancés et sont en projet

Fabien Binacchi

— 

Le resort Le Monde des neiges est en construction route de Nabinas
Le resort Le Monde des neiges est en construction route de Nabinas — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • Des hôtels 5*, des résidences de grand standing et des boutiques de luxe sont en cours de construction dans la station d’Auron.
  • La destination azuréenne opère une montée en gamme pour concurrencer des stations des Alpes du nord.

Il y avait Valberg la familiale, Isola 2000 la sportive et il faudra désormais compter avec Auron… la luxueuse. La montée en gamme de la station de Saint-Etienne-de-Tinée, initiée il y a un peu plus de quatre ans, est dans sa phase active avec des projets immobiliers tous azimuts.

« L’idée est de venir concurrencer Megève ou Méribel, attaque franco Pascal Lequenne, le directeur de l’office du tourisme local. Nous avons deux gros projets lancés en plus de tout un ensemble de nouvelles constructions. »

La station a été inaugurée en 1937
La station a été inaugurée en 1937 - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Plusieurs projets de spas

Route de Nabinas, sur un ancien parking, un promoteur développe Le Monde des neiges qui sera sans doute le nouveau fleuron de la station. Livrable en décembre 2022 dans sa totalité, ce « resort 5* » comportera un hôtel de 30 chambres, une résidence de tourisme, cinq restaurants, un spa de 1.200 m2 et 16 boutiques haut de gamme. Dont des grandes marques ? Les négociations sont lancées.

Un peu plus loin, l’hôtel Savoie va aussi entamer une mue haut-de-gamme. Dès le mois d’avril, le groupe Partouche investira les lieux pour développer 17 suites, également 5*, et un restaurant dans le futur 3.14 green, du nom de l’établissement du casinotier à Cannes. « Il y aura un spa là aussi, un autre sur la place centrale qui doit ouvrir dès février et un quatrième dans une autre résidence de tourisme 4 étoiles », précise encore Pascal Lequenne.

Des études lancées pour un nouveau « gros porteur »

Et ce n’est pas fini, d’autres ensembles immobiliers de grand standing, tout en bois et en pierre sortent de terre. Avec selon nos informations, l’éventuelle création d’un nouveau « gros porteur », type téléphérique, pour accompagner ces nouveaux logements. Des études ont été lancées.

Parallèlement, les prix de l’immobilier décollent. Dans le neuf, le mètre carré oscille entre 7.000 et 12.000 euros. Et dans l’ancien aussi, la facture a tendance « à grimper », confient des agents immobiliers. Il faut compter de 4.000 à 7.000 euros.