Nice-OL : Adam Ounas, un Aiglon en quête de confirmation

FOOTBALL Gêné par des blessures lors de la première partie de saison, l’international algérien va devoir démontrer l'étendue de son talent pour ne pas quitter le Gym l’été prochain

Jonathan Hauvel

— 

Adam Ounas (OGC Nice) au duel ave Youssouf Koné (OL), sous le regard de Patrick Vieira
Adam Ounas (OGC Nice) au duel ave Youssouf Koné (OL), sous le regard de Patrick Vieira — OGC Nice Médias
  • Adam Ounas n'a inscrit qu'un but et livré qu'une passe décisive depuis le début de la saison, toutes compétitions confondues.
  • Son entraîneur Patrick Vieira attend davantage de l'international algérien.
  • L'ailier de l'OGC Nice aura l'occasion de faire ses preuves à l'Allianz Riviera lors de la double confrontation contre l'Olympique Lyonnais, ce jeudi à 20h55 en 8es de finale de la Coupe de France, et dimanche à 15h en Ligue 1.

Arrivé sur la Côte d’Azur l’été dernier, Adam Ounas s’est montré décevant lors de la phase aller du championnat. Un constat que l’ailier, prêté par le club de Naples avec option d’achat, ne fuit pas.

« Ma première partie de saison a été moyenne, admet-il. Je dois faire mieux pour rester ici car ce projet m’intéresse. Je dois montrer plus de détermination sur et en dehors du terrain, et prouver qu’on peut compter sur moi. »

Pour Patrick Vieira, « Adam doit oser beaucoup plus »

Avec seulement un but et une passe décisive (toutes compétitions confondues), l’éclosion de l’international algérien de 23 ans est attendue par son coach Patrick Vieira : « Sur cette deuxième partie de saison, j’aimerais qu’Adam ose beaucoup plus, qu’il tente encore plus de choses. Physiquement, il commence à être très bien [Adam Ounas a été opéré du ménisque fin septembre, puis blessé à la cuisse en décembre]. On connaît son talent. Je ne sais pas si Adam est la clé, mais il peut avoir une vraie influence sur nos performances. Cependant, il ne résoudra pas les problèmes tout seul. »

Des propos qui résonnent avec ceux que le tacticien du Gym avait tenus lors de l’arrivée du champion d’Afrique en août : « Adam est un joueur qui sait tout faire. C’est vraiment le profil que l’on recherchait : un joueur capable de rendre meilleurs les joueurs autour de lui. Il peut être à la finition, donner la dernière passe. (…) Adam a énormément de talent et a besoin de l’exprimer, de jouer. Il y a tout ce qu’il faut ici pour qu’il montre au niveau international à quel point c’est un bon joueur. »

Trouver la bonne combinaison avec Kasper Dolberg

La réussite de l’ancien ailier des Girondins de Bordeaux passe par une bonne entente avec Kasper Dolberg. Depuis le début de la saison, les deux recrues peinent à combiner, à l’exception de cette passe décisive de l’Algérien pour l’attaquant danois contre Dijon, le 21 septembre. Interrogé en conférence de presse avant la rencontre contre Rennes, Adam Ounas s’est justifié : « Kasper n’est pas boycotté. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs cette saison. C’est parfois difficile de comprendre ses appels. Tous les jours, à l’entraînement, on essaie de se trouver. En match, ce n’est pas aussi facile. »

Virevoltant contre le Stade Rennais samedi dernier (1-1), l'Aiglon aura à cœur de renouveler ce frémissement personnel à domicile lors de la double confrontation contre l’Olympique Lyonnais. Ce jeudi à 20 h 55, l’OGC Nice affrontera les Gones en 8es de finale de la Coupe de France. L’occasion pour les Rouge et Noir d’effacer le souvenir de la défaite contre Monaco à ce stade de la compétition en 2013-2014.

Les Niçois et les Lyonnais se retrouveront dimanche à 15 h en championnat. Une victoire permettrait aux Azuréens (12es du classement à quatre points de la 4e place qualificative) de poursuivre leur quête d’Europe, gage « d’une saison réussie », selon Adam Ounas.