Nice : Mood Up!, l'application qui aide les victimes en état de stress post-traumatique

SANTÉ MENTALE Développée par le CoBTeK Lab à l’Institut Claude Pompidou à Nice, cette solution permettra à ses utilisateurs de réagir au moment de l’apparition des symptômes

Jonathan Hauvel

— 

Inspirez ! Expirez ! Le curseur de l'application Mood Up! évolue pour guider le rythme respiratoire du patient en état de stress post-traumatique (PST)
Inspirez ! Expirez ! Le curseur de l'application Mood Up! évolue pour guider le rythme respiratoire du patient en état de stress post-traumatique (PST) — Capture d'écran / Mood Up!
  • Depuis le 14 juillet 2016, des milliers de Niçois sont atteints de symptômes de stress post-traumatique.
  • Le CoBTeK Lab met au point une application mobile pour les soulager lors de leurs crises.
  • Le projet a été récompensé dans la catégorie "Défi Santé mentale" du concours « Challenge for a Nice life » et sera présenté mardi 28 janvier lors du congrès AgeingFit.

Sortir de chez soi, se balader dans les rues, prendre les transports en commun. Depuisl'attentat du 14 juillet 2016 à Nice, ces actions sont devenues des épreuves pour des milliers de Niçois.

Afin de les aider à réagir lorsque les symptômes de stress post-traumatique (PST) apparaissent, une équipe du laboratoire de recherche CoBTeK de l’Université de Nice-Sophia Antipolis développe une application mobile intitulée Mood Up !.

« En général, quand une personne traverse une crise d’angoisse, elle la vit seule. L’application est là pour l’accompagner grâce à trois méthodes : la relaxation via la diffusion de courts films, l’hypnose et la cohérence cardiaque », explique André Quaderi, porteur du projet et psychothérapeute EMDR.

Afin de valider scientifiquement l’efficacité de Mood Up !, trois thèses sont menées par les doctorantes Pauline Pennetier, Jennifer Dainesi et Manon Baud. Leur travail donnera lieu à des publications scientifiques.

Un aperçu de la version beta de l'application Mood Up!
Un aperçu de la version beta de l'application Mood Up! - Capture d'écran / Mood Up!

« Un public d’utilisateurs extrêmement large »

Initiée en février 2019, Mood Up ! a attiré l’attention de la Fondation de France, dans le cadre du concours « Challenge for a Nice life » initié par la ville de Nice. « Ce projet s’est distingué car il est celui qui met le plus en valeur l’innovation technologique et la e-santé », précise Mélanie Hubault, membre du jury.

« Il répond également aux besoins d’un public extrêmement large, qu’il s’agisse de victimes de stress post-traumatique, ou de leurs proches qui ne savent pas toujours comment réagir », ajoute la responsable du programme d’aide aux victimes « Ensemble face au terrorisme » de la Fondation de France. L’état de stress post-traumatique ne concernant pas que les victimes d’attentat, Mood Up ! peut aussi aider les victimes de violence physique ou sexuelle, de harcèlement psychologique, d’accident domestique ou de la circulation, ou encore de deuil traumatique.

Autre argument qui a convaincu le jury : « le centre de ressources intégré dans l’application qui oriente vers les structures de prise en charge ».

« Et puis, il y a des applications dans le même style aux Etats-Unis mais pas en France et en français », conclut la représentante de l’organisme philanthropique qui a participé au financement de Mood Up ! à hauteur de 50.000 €.

Logo de Mood Up!
Logo de Mood Up! - Mood Up!

Mood Up ! doit être présentée pour la première fois lors du congrès AgeingFit, mardi 28 janvier, au palais Acropolis de Nice.