Nice, nouveau QG du XV de France, espère transformer l’essai

RUGBY Le stage de l’équipe nationale aux Arboras témoigne du nouvel attrait du monde de l’ovalie pour Nice

Fabien Binacchi

— 

Séance photo après l'entraînement du XV de France, le 22 janvier 2020, au stade des Arboras à Nice Lancer le diaporama
Séance photo après l'entraînement du XV de France, le 22 janvier 2020, au stade des Arboras à Nice — J.Hauvel / ANP / 20 Minutes
  • Depuis quelques années, Nice séduit les équipes, dont le XV de France, grâce à ses installations.
  • Un stage complet de préparation avant le tournoi des Six nations est en cours.
  • Le tissu local de l’ovalie espère en profiter pour faire remonter l’équipe de Nice.

Des matchs du RCT, les demi-finales (bientôt) du Top 14 et, en ce moment même, un stage complet de préparation du XV de France avant le Tournoi des six nations… Nice serait-elle en train de redevenir une vraie terre de rugby ?

Trente-sept ans après avoir atteint la finale du championnat national, le tissu local de l’ovalie compte en tout cas tirer profit de ce nouvel attrait pour les pelouses de la capitale azuréenne. Avec, à l’ouest de la ville, le stade des Arboras et sa nouvelle salle de musculation inaugurée l’an dernier, comme QG.

Aussi bien qu’à Marcoussis

« Que l’équipe de France choisisse nos installations, c’est un super éclairage. C’est signe qu’elle y retrouve le niveau de ce qu’elle a à Marcoussis. Ça va inciter la municipalité à investir encore pour le rugby à Nice, et donc ces grandes équipes à revenir », analyse Patrice Prévôt, le président du Stade niçois, qui pourrait profiter de cette exposition pour voir augmenter le nombre de ses licenciés : 600 joueurs et 300 en loisir aujourd’hui.

Jefferson Poirot signe des autographes lors de l'entraînement du XV de France, le 22 janvier 2020, au stade des Arboras à Nice
Jefferson Poirot signe des autographes lors de l'entraînement du XV de France, le 22 janvier 2020, au stade des Arboras à Nice - J.Hauvel / ANP / 20 Minutes

« Près de 1.000 personnes sont venues à l’occasion de la journée d’entraînement du XV de France ouverte au public, mercredi », précise encore le responsable.

« Professionnaliser le rugby à Nice »

Une effervescence bienvenue. Et ce n’est pas fini. De nouvelles visites pourraient bientôt se rajouter au programme. Le Stade Français serait lui aussi sur les rangs pour investir les Arboras, courant mars, également pour un stage de préparation.

« Les efforts que l’on a faits pour professionnaliser le rugby à Nice sont en train de payer, se réjouit Gilles Veissière, adjoint aux sports. En plus de la salle de musculation, les équipes y trouvent un terrain gazonné et un terrain synthétique nouvelle génération adaptés à tous les temps. L’idée est aussi de pouvoir garder nos talents pour que Nice rejoue le plus vite possible en ProB et retrouve pourquoi pas un jour l’élite. »