Grasse : Elle transforme un bus en restaurant pour dynamiser le hameau où est morte Edith Piaf

MIEUX VIVRE SA VILLE La Môme s’est éteinte à Plascassier le 10 octobre 1963. L’entrepreneuse Sandy Savary souhaite y renaître professionnellement en avril avec « Le Bus 24 »

Jonathan Hauvel

— 

Le chef Sébastien Baudouin et Sandy Savary, à l'initiative du projet « Le Bus 24 »
Le chef Sébastien Baudouin et Sandy Savary, à l'initiative du projet « Le Bus 24 » — J.Hauvel / ANP / 20 Minutes
  • Sandy Savary, 29 ans, rénove un bus Saviem S53 des années 1970 pour le convertir en restaurant.
  • « Le Bus 24 » proposera une cuisine écoresponsable et dynamisera le hameau de Plascassier à Grasse, où Edith Piaf est décédée.
  • Pour financer son projet, l’ancienne assistante de direction a mis en place une cagnotte en ligne

Sur le devant du bus Saviem S53 de Sandy Savary, une lettre est tombée. Cela donne « Savie ». Un clin d’œil qui illustre l’importance du véhicule des années 1970 dans le parcours de la Grassoise de 29 ans. Assistante de direction pour des PDG et de riches familles monégasques, Sandy Savary est licenciée en mai 2019. « Un coup dur ! » En flânant sur Le Bon Coin, elle tombe sur l’annonce du bus qui appartenait au Texas Truck, à Nice. « J’ai directement matché. Je l’ai vu le dimanche à midi ; le mardi, je l’avais acheté », raconte-t-elle.

Sandy Savary est aux commandes du Bus 24
Sandy Savary est aux commandes du Bus 24 - J.Hauvel / ANP / 20 Minutes

Depuis cet « élan de folie » en octobre 2019, l’habitante du hameau de Plascassier rénove le véhicule pour le transformer en restaurant. Nom du projet :  Le Bus 24. 24 comme 24 juin, date de naissance de son fils de 3 ans et demi. « Quand on est une maman seule, on a envie de se débrouiller pour son enfant. C’est lui qui vous donne l’énergie aussi. Là, je lui ai dit “Maman, elle t’achète un bus”. C’est pas mal quand même ! », sourit la mère célibataire.

Une initiative écoresponsable

D’une capacité de 16 couverts, Le Bus 24 misera sur une cuisine « saine et de qualité », selon l’entrepreneuse issue d’une famille de restaurateurs à Golfe-Juan. « Nous proposerons autant des plats familiaux que des recettes inattendues en fonction du marché du matin, de la demande des clients et surtout, de ce que je trouverai en produits frais de saison. » Salade périgourdine, ceviche, daube et infusion pêche et sa glace seront ainsi au menu.

Sébastien Baudouin est chef sur les yachts. Il prendra les commandes des cuisines du
Sébastien Baudouin est chef sur les yachts. Il prendra les commandes des cuisines du - J.Hauvel / ANP / 20 Minutes

Sandy Savary et le chef Sébastien Baudouin, reconverti sur le chantier en ponceur bénévole, auront exclusivement recours à des producteurs locaux. « Je veux pouvoir dire d’où viennent les produits qui sont dans mes assiettes, pour chaque plat. On affichera d’ailleurs le portrait des producteurs dans le bus », explique la future patronne.

Des produits bio, vegan et sans gluten seront disponibles pour être accessible à tous les régimes alimentaires. La Grassoise se donne enfin pour mission d’éviter le gaspillage alimentaire et de trier les déchets au maximum, notamment en ayant recours au compost.

Dynamiser la vie locale

Au-delà de l’aspect culinaire, Le Bus 24 est un projet social, destiné à animer la vie du hameau de Plascassier. « Un bus, ça plaît à tout le monde. C’est un instrument atypique qui peut fédérer toutes les générations, explique Sandy Savary. C’est aussi l’instrument grâce auquel je vais pouvoir réaliser mon rêve : être proche des gens, organiser des événements et avoir une démarche tournée vers les personnes âgées et les enfants. »

Le bar du Bus 24 se tiendra à gauche. Des tables de deux seront installées face aux fenêtres
Le bar du Bus 24 se tiendra à gauche. Des tables de deux seront installées face aux fenêtres - J.Hauvel / ANP / 20 Minutes
Au fond du Bus 24, un espace sera destiné aux enfants. A droite, une table de six sera réservée aux familles
Au fond du Bus 24, un espace sera destiné aux enfants. A droite, une table de six sera réservée aux familles - J.Hauvel / ANP / 20 Minutes

Pour y parvenir, Sandy Savary souhaite implanter son projet sur le pré de Plascassier. « Je veux que les enfants puissent prendre leur goûter dans le bus. » Des expositions, des cours de cuisine intitulés « Les Petits Toqués », des ateliers d’initiation à l’anglais et la mise en place d’une petite bibliothèque sont également prévus.

Sandy Savary rendra également hommage à Edith Piaf qui s’est éteinte dans le hameau, le 10 octobre 1963, à l’âge de 47 ans. Un portrait de la chanteuse sera peint à l’arrière du bus.

À la recherche de soutiens financiers

Afin de concrétiser son projet, la conductrice de projet a ouvert une cagnotte en ligne. Elle recherche également des sponsors et des partenaires locaux, à l’image de l’agence de Provence qui a déjà affirmé son soutien. « Pour l’instant, elle n’a pas les moyens mais elle a l’envie. C’est le moteur numéro un », glisse Sébastien Baudouin.

Sandy Savary envisage d’ouvrir Le Bus 24 en avril. « Pour mes 30 ans, ce serait un beau cadeau ! », lance-t-elle, déterminée.