Nice: Il transforme les T-shirts en sacs pour créer une activité économique chez Emmaüs

INITIATIVE Open-sourcé, le projet Ressac offre une seconde vie aux textiles et un emploi aux personnes précaires

Mathilde Frénois

— 

François Garcin a mis au point un procédé de production open-sourcé.
François Garcin a mis au point un procédé de production open-sourcé. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

De loin, on voit un portant avec des tee-shirts colorés. S’approcher, c’est s’apercevoir que ces hauts ont été transformés en sacs. La manip semble simple : l’encolure et les manches sont découpés avant de coudre le bas pour former le fond du cabas. Mais cette transformation a une vraie utilité pour Emmaüs Côte d’Azur situé à Saint-André-de-la-Roche : les espaces de vente solidaire n’arrivent à écouler que 10 à 20 % des tee-shirts qui leur sont donnés. C’est pour cette raison que l’artisan-ingénieur François Garcin a créé Ressac. Il offre une deuxième vie aux textiles.

« Avant, les tee-shirts en trop étaient recyclés en chiffon ou en broyat, explique François Garcin. L’idée, c’était de les valoriser et de créer une activité avec. » Ressac, ce n’est pas uniquement du recyclage. C’est surtout la possibilité de transmettre ses compétences aux plus précaires.

Financement participatif

Un financement participatif à hauteur de 3.500 euros a été lancé pour aider à la mise en place de l’activité. « On installera le poste de travail et on formera six personnes : trois compagnons et trois bénévoles, pointe-t-il. On parle de centaines de sacs, alors il faut un poste ergonomique, agréable à travailler, productif pour créer de la valeur ajoutée. » Car l’objectif de cet artisan-ingénieur est de fournir un document technique aux autres communautés Emmaüs et aux associations. Son projet est open sourcé, pour la diffusion de savoir-faire en libre-service.

Le produit fini a aussi une utilité pour son acquéreur : le sac est « réutilisable, extensible, solide, respirant lavable », vante François Garcin, qui a même trouvé une astuce pour valoriser le nettoyage des sacs. Ils font un tour dans les machines à laver qu’Emmaüs récupère, teste et répare. Ainsi elles ne tournent pas à vide. Le recyclage et l’éthique, d’un bout à l’autre de la production.