La permanence de la députée des Alpes-Maritimes Alexandra Ardisson a été recouverte de peinture.
La permanence de la députée des Alpes-Maritimes Alexandra Ardisson a été recouverte de peinture. — A. Ardisson

POLITIQUE

Côte d'Azur: La permanence de la députée LREM Alexandra Ardisson recouverte de peinture

La parlementaire annonce qu'elle portera plainte auprès de la gendarmerie

C’est son assistante, en arrivant ce mercredi matin devant le local de Sospel, qui découvert la permanence recouverte de bleu. Alexandra Ardisson, la députée LREM de la 4e circonscription des Alpes-Maritimes, a vu son local être détérioré. Elle annonce qu’elle portera plainte.

« Ça ne me touche pas parce que je trouve ça extrêmement lâche, explique la parlementaire à 20 Minutes. Je suis ouverte, disponible, accessible. Je suis prête à discuter avec mes farouches opposants : c’est moi qui réponds personnellement sur mon Twitter et j’ai même reçu une délégation de la CGT lors des lois sur la SNCF. »

« Aucun impact sur ma motivation »

Peinturlurée de bleu, la permanence ne porte aucune trace de revendication. Alors Alexandra Ardisson fait des hypothèses : « Soit c’est un acte imbécile et cette personne doit refaire son éducation, dit-elle. Soit c’est une tentative d’intimidation par rapport à ma prise de parole sur l’immigration ou par rapport aux municipales à Menton. Dans tous les cas, ça n’a aucun impact sur ma motivation, si ce n’est de la renforcer. »

Ce n’est pas la première fois que la permanence d’un élu LREM est dégradée. Avant Alexandra Ardisson, un parlementaire de Moselle a vu ses vitres brisées à trois reprises, une députée du Lot a eu son local tagué, un élu de Montpellier a dû faire face à sa permanence recouverte de peinture jaune. Là encore, les revendications n’étaient pas systématiques.