Gourdon : Des habitants font bloc face à un projet de villas californiennes

POLEMIQUE Une résidence moderne pourrait sortir de terre à 500 mètres d’un des « plus beaux villages de France »

Mathilde Frénois

— 

Une vingtaine de villas pourrait sortir de terre aux abords du village.
Une vingtaine de villas pourrait sortir de terre aux abords du village. — Projet immobilier Asprom
  • Gourdon offre une vue sur la côte méditerranéenne qui s’étire de Théoule à Nice.
  • Un projet d’une vingtaine de maisons de style californien, aux toits plats et végétalisés est annoncé dans la commune.
  • Des habitants ont lancé une pétition pour « lutter contre des constructions mal pensées et non appropriées vis-à-vis de ce lieu unique ».

C’est un des « plus beaux villages de France ». Posé au sommet d’une falaise, Gourdon offre une vue sur la côte méditerranéenne qui s’étire de Théoule à Nice. Entre ses ruelles, une église romane du XIIe siècle et de petites maisons en pierres qui abritent 90 habitants. Certains d’entre eux sont d’irréductibles villageois. Regroupés dans l’association « Gourdon 06 en danger », ils s’opposent à un projet immobilier.

Fin avril lors d’une réunion avec le maire et le promoteur immobilier, la construction d’une résidence moderne leur a été annoncée : une vingtaine de maisons de style californien, aux toits plats et végétalisés. « Le projet n’est pas laid en lui-même. Mais il n’a rien à voir avec l’architecture de Gourdon, pointe Stéphane Garcini, président du collectif. Ces maisons iraient bien sur la côte. Mais pas à 500 mètres du château historique et de ses jardins, pas à 500 mètres de l’église qui est un bâtiment historique. Les générations d’avant ont tout fait pour préserver Gourdon, on ne veut pas que notre village devienne comme n’importe quelle autre ville. »

« Poumon vert »

Alors les habitants ont lancé une pétition pour « lutter contre des constructions mal pensées et non appropriées vis-à-vis de ce lieu unique » et pour « préserver Gourdon, véritable poumon vert de la Côte d’Azur, de la surpopulation et du béton ». Les 3 000 signatures n’ont rien changé, le permis de construire a été déposé le 24 juillet.

Le maire n’a pas souhaité s’exprimer « tant que le dossier est en instruction ». Car le permis de construire est désormais entre les mains du préfet. Le dernier espoir des membres de « Gourdon 06 en danger » : l’avis des architectes des bâtiments de France. Pour que Gourdon reste un village de pierres.