Nice : Une galerie d’art fait le pari de s’installer loin du centre-ville à l’Ariane

CULTURE Le premier lieu d’exposition de l’Ariane, zone prioritaire de l’est de Nice, regroupe des sculptures, des peintures et des meubles

Mathilde Frénois

— 

Dominique Galy et Laure Villatte, dans leur galerie d’art de l’Ariane.
Dominique Galy et Laure Villatte, dans leur galerie d’art de l’Ariane. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • La galerie d’art est installée loin du centre-ville et du bord de mer, dans le quartier de l’Ariane.
  • C’est la première à ouvrir dans ce secteur. « L’art s’est démocratisé, il faut absolument qu’il arrive jusqu’ici. Chaque coin de Nice doit avoir son petit pôle d’attractivité artistique et culturel, soutient sa fondatrice. L’atelier participe aussi au renouveau du quartier. »

Depuis la terrasse, on distingue très difficilement le sommet des immeubles de l’Ariane à travers les arbres. A l’écart du tumulte, et à seulement deux virages du pied des tours, ce lieu d’exposition domine. Un endroit étrangement paisible pour l’implantation de la première galerie d’art de ce quartier prioritaire de l’est de Nice.

Le LV Atelier, c’est Laure Villatte et Dominique Galy qui ont souhaité l’installer à l’Ariane. « On voulait un lieu vaste et insolite. Mais à Nice, on ne trouvait que de petites surfaces très chères, se souvient Laure Villatte. J’ai pris le pari de m’excentrer, et de faire venir les gens à moi. » Finalement, la Niçoise trouve un entrepôt de 80 m2 avec une grande baie vitrée. Elle en fait sa galerie, loin du centre-ville, du bord de mer et des lieux habituels de rencontre des artistes. « L’art s’est démocratisé, il faut absolument qu’il arrive jusqu’ici. Chaque coin de Nice doit avoir son petit pôle d’attractivité artistique et culturel, soutient-elle. L’atelier participe aussi au renouveau du quartier. »

L’occasion de s’initier

Dans ce lieu industriel, se mêlent objets d’art déco, tableaux et meubles rétro chic. Chaque œuvre est unique. Ici, les six artistes sont appelés par leur prénom « pour que tout le monde ait sa chance », insiste Laure Villatte. Ainsi Raouf s’inscrit dans un style oriental, Kyriaki réalise des animaux en céramique, Renato colle des cannettes pour modeler des visages. Il y a aussi Françoise, Véronique et Fab. En plus d’exposer leurs œuvres à l’année depuis mai et lors du premier vernissage la semaine dernière, les artistes profitent de cette visibilité pour vendre. « Les gens du quartier passent par curiosité, raconte Laure Villatte. Moi je dis : ‘‘Venez voir !’’ Je sais qu’ils ne vont rien acheter. Mais c’est chouette qu’ils voient. »

Ancienne communicante, Laure Villatte ne se contente pas d’ouvrir la première galerie d’art de l’Ariane. Fin août, la Niçoise a créé son association Au fil d’Ariane et de l’Art. Avec cette structure, elle envisage d’organiser des ateliers de peinture. En projet aussi, des sections de théâtre et des cours de musique. Pour que l’art s’empare de l’Ariane et ne reste pas cloîtré dans les beaux quartiers de Nice.

Laure Villatte donne leur chance aux habitants de s’initier à l’art donc, et aux artistes d’exposer. D’ailleurs, elle est constamment à la recherche de nouveaux talents, un sculpteur étant attendu dès le lendemain. Le LV Atelier commence déjà à se faire petit. Laure Villatte en recherche un plus grand. Toujours dans le quartier de l’Ariane.