Nice : Kaotik sort « le premier clip de rap de France » dénonçant les violences contre la police

MUSIQUE Avec son titre « #Projet18 », le rappeur niçois vient au secours des policiers, des pompiers et des membres du Samu

Mathilde Frénois

— 

Un policier en deuil (illustration)
Un policier en deuil (illustration) — GILLES VARELA/20 MINUTES/SIPA

C’est un thème qui n’avait encore jamais été exploré par le rap français. A Nice, le rappeur Kaotik sort ce jeudi son nouveau clip #Projet18. Un titre dans lequel il dénonce les violences contre la police et les secours. C’est qu’en moyenne en France, 110 policiers et 3 pompiers sont agressés chaque jour. Alors le rappeur a décidé de sensibiliser ses fans au respect de l’uniforme de police, de pompier et du Samu.

Son clip, il l’a tourné en juillet entre Las Planas, le 109 et Saint-André-de-la-
Roche, des quartiers et villes à l’est de Nice. Les images et le texte racontent l’histoire d’un jeune qui caillasse les pompiers en intervention dans son quartier. Ce même jeune ne se rendra compte que trop tard que les secours s’étaient déplacés pour sauver son propre père.

Kaotik est engagé politiquement au sein de la ville de Nice puisqu’il est chargé de prévention au sein de la direction de la prévention, de la médiation et de l’accueil des victimes depuis septembre 2018. Ainsi, la ville a financé son clip à hauteur de 10.000 euros. Kaotik, lui, reversera la moitié des bénéfices de son #Projet18 à des associations œuvrant pour des enfants reconnus pupilles de la Nation.