Monaco: La Principauté augmente les facilités d’ouverture des magasins le dimanche

COMMERCE La « forte concurrence des centres commerciaux des Alpes-Maritimes et d’Italie » justifie ce changement selon le gouvernement monégasque

F.B. avec AFP

— 

Un magasin de vêtements (Illustration)
Un magasin de vêtements (Illustration) — Frederic Scheiber/20Minutes

C’est une aubaine pour le quartier du luxe inauguré sur la place du Casino. Et une façon de rester concurrent face aux commerces des Alpes-Maritimes et de l’Italie.  Monaco vient d’assouplir la règle du repos dominical pour augmenter considérablement les possibilités d’ouverture des magasins, a appris l’AFP lundi auprès du gouvernement.

« Les commerçants pourront ouvrir un nombre conséquent de dimanches, sur le principe du volontariat des salariés, de la compensation et du droit de rétractation », a précisé le conseiller ministre des Affaires sociales Didier Gamerdinger.

Une « évolution notable » où le catholicisme est religion d’Etat

La loi a été promulguée vendredi, après un vote au Conseil national. Des dérogations permettaient déjà d’ouvrir environ une quinzaine de dimanches par an, l’été et avant Noël.

Didier Gamerdinger évoque une « évolution notable » dans une principauté où le catholicisme est religion d’Etat. La « forte concurrence des centres commerciaux des Alpes-Maritimes et d’Italie » justifie ce changement qui « correspond à l’évolution des mentalités et des habitudes », indiquent les attendus de la loi. Des millions d’euros doivent aussi être investis pour rénover le centre commercial de Fontvieille.

La loi prévoit que « les établissements peuvent déroger au principe du repos dominical […] dans la limite de trente dimanches par an et par salarié ». Outre son repos hebdomadaire, le salarié qui travaille le dimanche est au moins payé le double ou perçoit un repos compensateur d’un jour dans le mois qui suit.