Nice: La métropole cède la majorité de son capital de l'aéroport

ECONOMIE La collectivité va procéder à la cession de 4 des 5 % qu’elle détient au capital du groupe Aéroports de la Côte d’Azur

Mathilde Frénois

— 

Aéroport illustration.
Aéroport illustration. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Tout doucement mais sûrement, la privatisation de l’aéroport de Nice Côte d'Azur prend son envol. Après l’Etat et le département, c’est au tour de la métropole Nice Côte d’Azur de se désengager. La collectivité « est entrée en négociations exclusives avec la Banque des Territoires en vue de la cession de 4 des 5 % qu’elle détient au capital du groupe Aéroports de la Côte d’Azur », indique-t-elle dans un communiqué.

La manœuvre devrait être actée le vendredi 12 juillet, le président de la métropole Nice-Côte d’Azur Christian Estrosi ayant convoqué une séance du conseil métropolitain « afin de présenter les termes de cette opération et faire délibérer le conseil métropolitain ».

Deuxième plateforme de France

La privatisation de l’aéroport de Nice a été rendue possible et initiée grâce à la loi Macron. Aujourd’hui, le capital d’Aéroports de la Côte d’Azur est détenu par Azzurra Aeroporti à 64 %, la CCI Nice Côte d’Azur à 25 %, la métropole de Nice-Côte d’Azur à 5 %, la région Sud à 5 % et le département des Alpes-Maritimes à 1 %. Comme le département, la métropole devrait garder 1 % des parts à terme.

Le groupe gère l’aéroport Nice Côte d’Azur donc, mais aussi celui de Cannes Mandelieu et du Golfe de Saint-Tropez. Deuxième plateforme de France après Paris, il voit défiler 13,8 millions de passagers en 2018 sur ses 61 compagnies régulières et ses 108 destinations directes.