Côte d'Azur: Le justice confirme l'ouverture d'un centre d'accueil pour migrants mineurs

FRONTIERE Le commune de Sainte-Agnès avait fait un recours devant le tribunal administratif

M.F.

— 

Des migrants à la frontière franco-italienne, à Vintimille, le 12 juin 2015.
Des migrants à la frontière franco-italienne, à Vintimille, le 12 juin 2015. — JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

C’est une grande bâtisse située au-dessus de Menton, sur la commune de Sainte-Agnès. Ce bâtiment, un ancien centre de loisirs, deviendra un centre d’accueil pour mineurs étrangers isolés. Selon Nice-Matin, le tribunal administratif a confirmé son implantation.

C’est le préfet qui avait décidé de l’ouverture de ce centre mi-avril afin de prendre en charge des mineurs non accompagnés en situation vulnérable. Mais immédiatement, le maire du village s’y était opposé, déposant un recours devant le tribunal administratif. La juridiction a estimé que la préfecture peut utiliser son pouvoir de réquisition.

Frontière franco-italienne

L’ex-centre de loisirs, qui deviendra un lieu d’accueil, est situé près de la frontière franco-italienne. C’est ici que plusieurs centaines de migrants tentent d’entrer en France pour y demander l’asile ou pour prolonger leur voyage jusqu’au nord de l’Europe.