Nouvelle ligne de tram Nice-Cagnes-sur-Mer: «Nous sommes capables de construire beaucoup plus vite», juge Estrosi

INTERVIEW A l’occasion du lancement de la ligne 4 du tram, le maire de Nice Christian Estrosi fait le point sur les dossiers transports

Propos recueillis par Fabien Binacchi

— 

Le maire n’est pas favorable aux trottinettes électriques en libre-service
Le maire n’est pas favorable aux trottinettes électriques en libre-service — ANP / 20 Minutes
  • Le tracé et le nouveau calendrier de la ligne 4 du tramway azuréen, entre Nice et Cagnes-sur-Mer, ont été dévoilés. Le budget annoncé des travaux est de 212 millions d’euros.
  • Christian Estrosi explique pourquoi elle pourra être livrée début 2026 au lieu de 2030.
  • Autres lignes de tram, trottinettes et vélos électriques, navettes maritimes, le maire de Nice et président de la métropole fait le point sur tous les dossiers transports.

Elle desservira Saint-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-Mer depuis Saint-Augustin. Le projet de ligne 4 du tramway (6,2 km et 15 stations pour 212 millions d’euros) a été officiellement présenté mercredi par le maire de Nice et président de la métropole. 20 Minutes fait le point avec Christian Estrosi sur toutes les questions liées aux transports.

Annoncée pour 2030, cette nouvelle ligne est finalement promise pour fin 2025 – début 2026… Comment est-ce possible ?

Tout s’est accéléré au cours de ces six dernières années. La ligne 3 [jusqu’à l’Allianz Riviera] n’était prévue qu’en 2023. Nous la livrerons finalement en novembre 2019. En cours de chantier, nous nous sommes rendu compte que nous étions capables d’aller beaucoup plus vite. A force de chantiers, nous avons acquis une maîtrise sur l’aspect juridique, les marchés publics, l’ingénierie et aussi sur des niches pour trouver des partenariats financiers. Tout ça nous permet de garantir ce genre de réalisation dans des délais raccourcis. Aujourd’hui, la dimension environnementale exige de prioriser la mobilité et les transports.

La future ligne devrait partager la chaussée avec voitures et vélos
La future ligne devrait partager la chaussée avec voitures et vélos - Métropole Nice Côte d'Azur

Les travaux doivent débuter en 2021. Des parkings relais sont-ils prévus ?

Les études vont maintenant déterminer où ils doivent être implantés. Mais il pourrait y en avoir cinq ou six. Tout dépendra du foncier disponible. Nous réfléchissons à deux stratégies : soit des parkings plus nombreux mais de moyenne capacité, soit des parkings plus grands aux extrémités.

Le tracé de la future ligne 4 de tramway, entre Nice et Cagnes-sur-Mer
Le tracé de la future ligne 4 de tramway, entre Nice et Cagnes-sur-Mer - Métropole Nice Côte d'Azur

Ce projet est clairement celui d’un nouveau mandat. Son annonce, à moins de neuf mois des prochaines échéances électorales, entérine-t-elle votre candidature ?

Cette annonce suit tout simplement le schéma que nous avons voté en 2009. Je n’en suis pas là… Je suis dans le temps du maire jusqu’au bout de mon mandat. Le maire prend son temps.

L’inauguration de la première portion du souterrain de la ligne 2 est prévue vendredi, entre Magnan et Jean-Médecin. Le choix du tunnel était-il vraiment le meilleur ?

En tout cas, j’ai sauvé le patrimoine. Nous aurions sur la partie ancienne de la ville, à la fois du XVIe siècle et du XIXe siècle, esquinté 15 hectares d’espaces publics en surface. Je ne l’ai pas voulu. J’ai été assez serein dans mes décisions, par expérience. J’ai été ministre de l’Industrie et de l’Aménagement du territoire et que ce soit sur des chantiers français ou à l’international, j’ai mesuré la maîtrise de la technologie sous le Nil, sous la Tamise… Et ça tient plutôt bien (rires). Pour moi, c’était essentiel de préserver la ville baroque, riche d’un patrimoine extraordinaire.

Le tram-train, pour lequel vous avez finalement opté pour relier l’Ariane, se fera-t-il sans rupture de charge (changement de rame) à Pasteur ?

Ça n’est pas décidé. Mais ça me paraît compliqué car il nous faut une technologie de rames compatible avec les chemins de fer existants. Ce ne sera pas forcément facile à connecter à Pasteur. Ces rames devraient avoir la même technologie d’alimentation que sur la ligne 2 avec un châssis plus étroit.

Quelle est votre stratégie pour les modes de déplacements doux ?

Les trottinettes électriques​ en free floating, je n’y suis pas favorable du tout. Je vois ce qu’il se passe ailleurs et c’est un véritable désastre. Je défends beaucoup la mobilité électrique en créant des pistes cyclables. Depuis 2008, nous en avons créé 92 % de plus. Mais plutôt pour les vélos, pas pour le mélange des genres. Je vous annonce d’ailleurs qu’un candidat a été retenu pour des vélos électriques en free floating. Ils seront déployés en septembre. Je veux faire monter en puissance.

Le projet d’un nouveau port niçois à Carras pourrait-il être lié à la mise en place de navettes maritimes ?

Sur ce dossier, nous n’en sommes qu’au début des études. Il faut s’assurer de la pertinence de ce projet. Mais port à Carras ou pas, il y aura des navettes maritimes. J’ai signé une convention en ce sens ce [mercredi] à Monaco pour lancer des dessertes le plus rapidement possible.